Dans le cadre de la préparation au Mondial 2022, un rassemblement de la Sélection Nationale Féminine AFF aura lieu les 8 et 9 janvier 2022 à Salbris (41).

NANTES, MARGUERITTES ET RIVES LOGIQUEMENT REPRESENTES

Seules trois joueuses ayant connu le Mondial 2017 en Catalogne seront présentes au rassemblement. Cadres des bleues depuis 4 ans, Lizzano, Magnier et Bisson possèdent de l’expérience internationale sous le maillot bleu. C’est donc un gros travail de reconstruction que le staff du sélectionneur, Christophe Cariat, doit entreprendre dans les mois à venir. C’est pour ça que le rassemblement est élargi au maximum de joueuses, et s’appuie sur les trois clubs phares du Championnat et de la Coupe Nationale. En effet, vainqueur de la Coupe Nationale Féminine de Futsal, le Nantes Métropole Futsal est le club le plus représenté. Fort d’un collectif homogène, le club de Loire-Atlantique dispose de nombreux éléments de qualité et l’a démontré il y a quelques semaines dans le Gard.

Vice-champion d’Europe en titre, le Futsal Marguerittois, n’est pas en reste, avec presque un tiers de l’effectif convoqué. Avec l’expérience des joutes européennes et l’habitude d’évoluer ensemble, les joueuses gardoises doivent apporter au groupe une certaine sérénité. Il en va de même pour le Futsal Olympique Rivois, qui place trois jeunes représentantes dans cette sélection. Cette convocation confirme les progrès, années après années, de ce jeune effectif, qui a beaucoup appris lors de la dernière Coupe d’Europe en Turquie notamment.

LE MONDIAL 2022 A L’HORIZON

A noter que pas moins de six clubs seront représentés lors de ce rassemblement de deux jours en Région Centre. Un réservoir intéressant pour notre sélection, réservoir qui devrait s’améliorer avec l’arrivée de nouvelles formations au sein de l’AFF grâce au partenariat UFOLEP/AFF. Le week-end devrait être très intense pour tout le monde, car le temps presse et le Mondial 2022 va arriver très vite. Après une prestation plus qu’intéressante en 2017, la France se sait attendue et devra confirmer. La tâche ne s’annonce pas facile avec un niveau mondial qui a progressé, dominé par le trio Colombie, Argentine et Brésil où l’accent a été mis sur le futsal féminin.