Étiquette : championants du monde

MONDIAL C13 : BON TIRAGE POUR LA FRANCE

Décidément, les tirages au sort se suivent et se ressemblent pour les différentes sélections tricolores. Après le Mondial Féminin, le mondial masculin, le Mondial C13 a réservé une poule ouverte pour nos français avec une fois encore la Catalogne, le pays hôte, comme adversaire. L’Australie et l’Afrique du Sud complètent le groupe C. Lire la suite « MONDIAL C13 : BON TIRAGE POUR LA FRANCE »

misiones argentine 2019

LA FRANCE DANS LE TOP 8 MONDIAL !

Qualifée pour la première fois de son histoire pour les 1/4 de finales d’une Coupe du Monde de Futsal, la France termine dans le Top 8 Mondial. Un exploit. Même si le parcours a été facilité par un tirage clément, l’histoire a déjà démontré que cela ne suffisait pas toujours et que seul le terrain dictait sa vérité. Bravo à notre délégation tricolore. Lire la suite « LA FRANCE DANS LE TOP 8 MONDIAL ! »

MONDIAL 2019 : LA FRANCE DANS LE GROUPE D !

Le tirage au sort effectué hier soir par l’organisation du Mondial 2019 a été plutôt clément pour la France. Placée dans le Groupe D, elle retrouvera la Catalogne, tête de série, le Canada et le Népal. Une chance sur le papier d’accéder aux quarts de finale. Encore faudra-t-il le prouver sur le terrain. Lire la suite « MONDIAL 2019 : LA FRANCE DANS LE GROUPE D ! »

Championnats du Monde AMF : La Colombie sacrée !

La Colombie est bien la meilleure équipe du monde après sa victoire en finale du Championnat du Monde de Futsal AMF 2015 face au Paraguay (4-0). L’Argentine complète un podium 100% sud-américain.

2015_04_26_comlombie_world_championLa logique entrevue depuis le début du tournoi a été confirmée ce soir avec la victoire finale de la Colombie lors de cette 11ème édition des Mondiaux AMF. Toujours aussi implacables défensivement, les colombiens n’ont offert que très peu d’espace à leur adversaire du jour. Rapides, talentueux et réalistes, les hommes du coach Jaime Cuervo possèdent trop d’atouts pour les autres sélections. Placée sur de bons rails par Gomez, après un festival Pinilla, qui trouve la faille après seulement cinq minutes de jeu, la Colombie oblige une fois encore, son adversaire à courir après le score…et le ballon (1-0). Parfaits dans leur utilisation du ballon, alternant conservation du ballon et jeu à une touche de balle, les champions du monde sont un régal pour les yeux. Et à tout ça, il faut ajouter toute l’expérience d’une sélection à l’ossature sacrée en 2011, qui sait faire la différence dans les moments cruciaux et jouer sans sa star blessée, obligée de sortir en cours de première période. Cuervo fait le break juste avant la pause et inflige un gros coup derrière la tête au Paraguay. Pire en contre, Abril crucifie les « Guaranis » à quelques secondes de la mi-temps.

Avec quatre buteurs présents dans le top 10 des meilleurs goaleadors de la compétition, la Colombie n’est pas seulement une défense infranchissable. C’est aussi une attaque brillante où sa star, Pinilla, sait mettre en valeur ses partenaires. La deuxième période est rigoureusement gérée par les « Cafeteros ». Le Paraguay parait usé, fatigué par son parcours et la qualité de son adversaire. Incapable de réduire l’écart pour se relancer, le double  champion du monde 2003 et 2007 rend les armes à cinq minutes de la fin, sur une dernière réalisation d’Alejandro, qui est à la conclusion d’un contre d’école (4-0).


Pour la troisième place, le suspense n’a duré qu’un quart d’heure. Le temps pour les deux équipes de s’offrir des opportunités d’ouvrir la marque. Mais en quatre minutes, la Belgique va prendre la marée bleue et blanche. Sur chaque attaque, l’Argentine trouve les filets et atteint la pause avec une marge conséquente (4-0). Si les belges ont un court espoir de retour avec la réduction du score de De Brandt en début de deuxième mi-temps, Tapia refroidit toute ardeur naissante dans les secondes suivantes. Physiquement à l’agonie, nos voisins belges ne peuvent tenir la comparaison et finissent par encaisser trois nouveaux buts qui donne une ampleur sévère au score final (7-1). Et dire que la France concédait deux défaites (4-0 face à la Colombie et 6-2 face à l’Argentine) lors du Pre Mundial il y a dix jours…
Le haut niveau ne pardonne rien où tout relâchement se paye cash. La Belgique réalise toutefois un très beau parcours avec la meilleure place (4ème) de son histoire. L’Argentine prend un abonnement à la troisième place…

Palmarès XI Championnats du Mone AMF 2015 :

1 – Colombie
2 – Paraguay
3 – Argentine
4 – Belgique

Meilleur gardien : Oscar Garcia (Colombie)
Meilleure joueur : John Pinilla (Colombie)
Meilleurs buteurs : Sebastian Marcio (Uruguay) et Dario Herrera (Paraguay) avec 10 buts

Championnats du Monde AMF : finale Colombie-Paraguay !

Comme il y a quatre ans, la Colombie et le Paraguay vont se retrouver en finale d’un Championnat du Monde de Futsal AMF. Vainqueurs sans contestation de la Belgique (6-0), la Colombie partira favorite face au Paraguay qui s’est difficilement extirpé du piège argentin (2-1).

2015_04_24_pinillaN’ayant sans doute pas complètement récupéré de son âpre duel face à l’Uruguay en quart de finale, la Belgique n’a jamais existé lors de la première demi-finale du jour. A peine trois minutes de jeu, et Gomez ouvre le score en reprenant une frappe repoussée par le gardien (1-0). Sur un mouvement bien travaillé après la sortie de gardien, Pinilla trouve Cuervo dans la surface, qui lui remet au second poteau (2-0). Les Belges vont craquer une nouvelle fois dans la minute suivante sur une interception sur la ligne médiane. Le capitaine colombien lance Cuervo qui se charge lui-même de la sanction cette fois (3-0), on joue depuis 10 minutes. La Colombie démontre une maîtrise affolante et profite même des contres favorables. Sur un duel remporté par le gardien belge, Cuervo, encore lui, voit le ballon lui revenir dessus et lobe astucieusement son adversaire (4-0). La messe est dite.
Pourtant si valeureux et efficaces face à l’Uruguay, les partenaires d’Hicham Channouf continuent de subir des champions du monde. Malgré le changement de portier, la Belgique encaisse un nouveau but par Gomez, qui profite d’un excellent travail de Pinilla (5-0). La Belgique tente de sauver l’honneur, mais la meilleure défense du monde tient et pire, lance ses contres assassins. Sur l’un d’eux, un mouvement collectif d’école à une touche de balle permet à Abril de clore la marque (6-0). Toujours aussi infranchissable, la Colombie semble partie pour connaître un autre sacre mondial. La Belgique tentera de monter sur le podium pour la première fois de son histoire.

Pour la revanche de la finale de 2007 (1-0), c’est encore une fois le Paraguay qui a eu le dernier mot. Indécise au coup d’envoi, cette seconde demi-finale a confirmé que les deux formations, au jeu similaire, étaient très proches. Pourtant, l’Argentine va très vite mettre le feu par Mescolatti qui fait un festival en milieu de terrain et termine par une frappe croisée en lucarne dès la troisième minute (1-0). Il faut une petite dizaine de minutes pour voir les vice-champions du monde réagir et égaliser sur une frappe à dix mètres, légèrement déviée par un défenseur (1-1). Les défenses sont très compactes et regroupées, obligeant les joueurs offensifs à mettre en place un jeu de patience et de rotation. Sachant qu’au moindre but encaissé, la victoire peut se jouer, les coaches ne prennent que peu de risque. Sur une touche vite jouée dans le camp argentin, le meneur paraguayen décoche une lourde frappe que le très bon gardien ciel et bleu ne peut que repousser. Herrera, en renard des surfaces, pique le ballon sur un nouveau réflexe du portier et offre l’avantage aux siens juste avant la mi-temps (1-2).

La seconde période sera très fermée avec peu d’occasions et essentiellement des frappes lointaines faisant briller les derniers remparts de part et d’autre. L’Argentine pousse se refusant à revivre la déception d’il y a quatre ans et élimination au même stade de la compétition. Mais à l’exception de son match d’ouverture, l’albiceleste se montre inefficace et surtout en manque cruel de réalisme offensif. Passés par la petite porte face à la République Tchèque au tour précédent,  les argentins ne franchiront pas cette nouvelle étape. Pourtant, les dernières minutes sont assez folles, mais le Paraguay, très expérimenté commet la (grosse) faute à chaque fois qu’un joueur argentin fait la différence, annihilant tout espoir d’égaliser.

Après la démonstration (victoire 8-2) à domicile il y a quatre ans, la Colombie tentera de renouveler sa performance en finale face au Paraguay qui, de son côté, tentera de reprendre son bien et glaner une quatrième étoile. L’Argentine et la Belgique s’affronteront pour le podium.

3ème place :
18h30 : BELGIQUE – ARGENTINE

Finale :
20h30 : COLOMBIE – PARAGUAY

Championnats du Monde AMF : la Belgique seule contre tous !

Grâce à sa victoire face à l’Uruguay (5-4), la Belgique sera la seule nation européenne présente dans le dernier carré des Championnats du Monde AMF 2015. L’Argentine, le Paraguay et la Colombie complètent le plateau des demi-finales.

2015_04_23_quart_results

Si une fois encore l’Amérique du Sud est fortement majoritaire à ce niveau de compétition, l’écart semble se resserrer avec l’Europe à la vue des résultats d’hier.
Le premier 1/4 de final en a été le parfait exemple, avec une victoire méritée (5-4) de la Belgique face à l’Uruguay, qui partait largement favori. A peine le temps au nombreux public de s’installer, que les hostilités commençaient. Deux minutes de jeu et déjà 1-1, Dillien répondant à Sebastian. Bien en place défensivement, les Belges attendant l’erreur adverse et profitent des (trop) nombreuses fautes sud-américaines. En toute fin de période, un contre et un jet-franc permettent à la Belgique de mener 3-1 à la pause. Mais l’Uruguay va très vite recoller au score après une minute de folie où les deux équipes auraient pu marquer (3-2), puis surtout sur une grosse frappe du portier Fabricio, qui trouve enfin le cadre après une douzaine de tentatives (3-3). El Marboh redonne l’avantage aux européens dans la foulée et pense avoir fait le break définitif, mais dans les dernières secondes, Sebastian s’offre un triplé et emmène les deux formations en prolongations. Finalement sur un nouveau contre, Steven Dillien trouve la faille, après un joli dribble, et envoie la Belgique en demi-finale, pour une première (5-4) !

La seconde affiche du jour a également proposé du spectacle avec une opposition de style. La Colombie a du s’employer pour venir à bout d’une équipe russe proche de renouveler sa performance d’il y a 4 ans à Bogota (4ème). La première période est très équilibrée et les deux sélections se rendent coup pour coup. Si la Colombie mène au tableau d’affichage, à chaque fois la Russie recolle au score et ne possède qu’un but de retard au moment de regagner les vestiaires (3-2). Les Champions du Monde vont s’appuyer sur la vista de leur star Pinilla pour faire le break, 3 minutes après leur retour, sur une volée en reculant dont lui seul a le secret. Pas vernie, la Russie va encaisser un dernier but sur une balle contrée qui glisse entre les jambes du gardien. Les Moscovites reviendront à 5-3 sur un beau mouvement collectif, mais trop tard pour empêcher la Colombie de filer vers un nouveau sacre mondial.

Attendu comme un duel serré au coup d’envoi, le choc entre le Paraguay et la Biélorussie a très vite tourné en faveur des triples champions du monde (1988, 2003, 2007). Malgré l’indéfectible et bruyant soutien de leurs milliers de fans, les biélorusses n’ont jamais vraiment existé face à la machine rouge et blanche. Le Paraguay a su marquer dans les moments importants, en début de partie, puis juste avant la pause. Confondant jeu physique et agression, le pays hôte est trop souvent sanctionné. Le coup de massue arrive à peine l’engagement de la seconde mi-temps effectué, avec le troisième but sud-américain, sonnant le glas des espoirs locaux. Avec seulement 6 buts en quatre match, soit la plus mauvaise attaque des qualifiés en 1/4 de final, la Biélorussie n’a jamais réussi à trouver la bonne carburation offensive. Dommage, car la ferveur nationale était au rendez-vous et un long parcours dans le tournoi aurait déclenché une belle ambiance

Enfin, la République Tchèque et l’Argentine ont offert du spectacle et surtout du suspense à leurs supporters respectifs. Les hommes d’Ales Storc vont ouvrir la marque après seulement deux minutes de jeu par Sop, prouvant leur forme actuelle. Mais dix minutes plus tard, bien décalé sur la droite, Mescolatti glisse le ballon entre les jambes du gardien et égalise pour l’Argentine (1-1). Dans la foulée, les sud-américains doublent la mise sur un face à face parfaitement maîtrisé par Tapia (1-2). Le match s’emballe. La République Tchèque réagit de suite, avec une frappe repoussée par le gardien, puis reprise aux 9 mètres (2-2). La deuxième mi-temps est très fermée, les coaches ne souhaitant pas de prise de risque inutile. Il faut donc avoir recours aux prolongations également. Le scénario reste identique et l’on pense filer droit vers la première séance de tir aux buts de la compétition. Mais sur un coup du sort et une passe appuyée argentine, un défenseur tchèque dévie le ballon dans sa surface, obligeant son gardien à réussir une parade réflexe. Tapia avait suivi et pousse le ballon dans le but vide, cruel (2-3). Les derniers assauts tchèques ne changeront rien, l’Argentine accède au demies pour la 4ème fois sur les cinq dernières édition.

Résultats des quarts de finale
URUGUAY – BELGIQUE : 4-4 (1-3) 4-5 prol.
COLOMBIE – RUSSIE : 5-3 (3-2)
BIÉLORUSSIE – PARAGUAY : 0-4 (0-2)
ARGENTINE – RÉPUBLIQUE TCHÈQUE : 2-2 (2-2) 3-2 prol.

Programme des demi-finales
19h00 : BELGIQUE – COLOMBIE
21h00 : PARAGUAY – ARGENTINE

Interview avec Rachid Oudgou en direct des Mondiaux 2015 !

Arbitre international français depuis plusieurs années, Rachid Oudgou a connu plusieurs aventures européennes où il a pu officier avec talent. Actuellement en Biélorussie, accompagnant la sélection marocaine, son pays d’origine, il nous fait vivre ses  impressions pour son premier Championnat du Monde de Futsal AMF.

2015_04_22_rachid_oudgouM. Oudgou, au second, plan lors du match Belgique-Paraguay

Comment vis-tu cette première expérience dans un championnat du monde ?
C’est une expérience très enrichissante tant sur le plan sportif et sur la culture arbitrale qu’au niveau personnel et des échanges avec les personnes que je rencontre.

L’AMF t’as fait confiance pour siffler lors du match d’ouverture devant plusieurs milliers de spectateur. Une surprise ? Quel souvenir ?
Mon plus beau souvenir est sans conteste le match d’ouverture entre le pays hôte et le Brésil, devant plus de 7000 personnes, et dans un magnifique complexe à l’ambiance de folie. L’AMF m’a effectivement fait confiance et c’était une surprise. Je ne m’y attendais pas très sincèrement n’ayant jamais officié à ce niveau.

Quel est le niveau des arbitres présents, beaucoup de nouveaux comme toi ?
Le niveau des arbitres est à mon sens pas très homogène et des disparités subsistent notamment entre la façon d’arbitrer en Amérique latine et en Europe. Il y a à mon sens nécessité d’homogénéiser un peu tout ça notamment sur l’interprétation des règles ou de certaines lois du jeu. Mais ça sera un travail de rapprochement entre l’UEFS et l’AMF.

Un mot sur l’organisation ?
L’organisation reste pour moi à parfaire car à mon arrivée à l’hôtel il n’y avait pas de comité d’accueil pouvant m’expliquer comment cela allait se passer. Le collègue arbitre belge Marc Nihoul s’est retrouvé à attendre plus de deux heures le bus qui devait le ramener à Brest (Biélorussie) ce qui l’a excédé et il était prêt à répartir en Belgique. Par ailleurs nous n’avons pas eu de réunion approfondie au préalable de debriefing avec rappel général des règles des lois du jeu, conseil sur les interprétations, etc… Et cela nous a énormément manqué lors de nos prestations.

Que penses-tu du niveau des équipes et de l’intensité des rencontres ? Est-ce dur d’officier dans ces conditions ?
Sur le niveau des équipes je rappelle que le tournoi se dispute sur 3 sites : Minsk Pinsk et Brest. J’étais sur le site de Minsk sur lequel se sont disputés les matchs du groupe A et B. Il y a une suprématie des pays d’Amérique latine. J’étais surpris du niveau technique tactique et de la condition physique de l’Uruguay et du Paraguay. Et je m’attendais à mieux du Brésil qui m’a un peu déçu. Les matchs ont été d’une haute intensité avec beaucoup d’impacts physiques qu’il a fallu maîtriser surtout quand ils sont totalement proscrits dans notre championnat français.

La France aurait-elle eu sa place sans la compétition ?
Je pense que la France aurait pu jouer les trouble-fêtes comme l’a fait la Norvège au dépend du Maroc, qui avait le potentiel pour aller en quart. Connaissant les joueurs nous n’aurions pas été ridicules, loin de là, et nous aurions surtout beaucoup appris tant sur le terrain qu’en regardant la prestation des autres formations aguerries aux joutes internationales.

Ton programme à venir ? Penses-tu pouvoir rêver d’officier lors d’une demi ou mieux de la finale ?
Pour moi l’aventure s’arrête aux portes des quarts car je suis venu avec la délégation marocaine et je dois repartir avec elle. Pour moi je retiens beaucoup de positif et j’espère revivre l’expérience en Argentine*, si mon physique me le permet, et si possible avec mes deux pays de cœur la France et le Maroc. Désolé on ne choisit pas entre sa mère et son père.

NB : M. Oudgou a arbitré les rencontres Biélorussie-Brésil, Biélorussie-Uruguay et Belgique-Paraguay.

* l’Argentine est candidate à l’organisation des Mondiaux 2019

Championnats du Monde AMF : Paraguay et Colombie qualifiés !

Les deux derniers champions du monde, Colombie et Paraguay sont déjà qualifiés pour la phase finale avant même la dernière journée. La Norvège, l’Uruguay et la Russie surprennent !

2015_04_19_PAR_NORLa République a beau être la première formation à inscrire un but à la défense colombienne, cela n’a pas été suffisant pour bousculer des Champions du Monde tout en maîtrise. Assurés de terminer premier du groupe, la Colombie pourrait faire tourner son effectif face à son prochain adversaire Curaçao, fessé par le Venezuela (7-1). Les Antillais n’ont pas réussi leur nul initial et son presque éliminés de la compétition. Le dernier billet pour le tour suivant reviendra au vainqueur de République Tchèque-Venezuela.

Pourtant placé dans le « groupe de la mort », les anciens champions du monde ont enchainé par un second succès consécutif (4-2), cette fois face à la Belgique. Reprenant le large à chaque réduction du score adversaire, les sud-américains n’ont jamais été inquiété par nos voisins flamants. La Belgique jouera son avenir face à la Norvège. Les vikings, justement, ont réalisé la performance du jour lors d’une rencontre ultra spectaculaire.Avec deux formations portées vers l’offensive, c’est finalement le Maroc qui a concédé un revers 7-9 et qui devra réaliser un exploit pour se qualifier.

2015_04_19_ARG_SLO

Surprise également dans la poule A où l’Uruguay s’est imposé face à la Biélorussie dans une rencontre très serrée. Mené 2-0 à la pause, le pays hôte a du attendre la dernière minute pour réduire l’écart sur un jet-franc. Heureusement les locaux affrontent l’Australie lors du dernier match, qui n’a pas fait le poids contre un Brésil revanchard. Trois équipes peuvent encore se qualifier et viser la première place !

Enfin, mini surprise avec le nul 1-1 entre l’Argentine et la Russie, deux outsiders au titre mondial. Tout s’est joué dans les cinq dernières minutes, la Russie égalisant une minute après avoir concédé l’ouverture du score. La premier place devrait se jouer à la différence de but, l’ultime journée promet du spectacle !

Championnats du Monde AMF : les favoris sont là !

Aucune surprise pour l’entrée en lice des principaux favoris de la compétition si ce n’est les deux nuls Belgique-Maroc (4-4) et République Tchèque-Curaçao (1-1)

2015_04_19_mondial

Dans le groupe A où la Biélorussie l’avait emporté en ouverture de compétition face au Brésil (2-1), l’Uruguay a pris la première place de la poule grâce à son large succès 7-2 face à l’Australie. Les sud-américains avaient déjà fait la différence à la mi-temps (4-1) et ont conservé des forces pour le choc face à la Biélorussie d’aujourd’hui à 17h00. Le Brésil affronte l’Australie avec une élimination certaine pour le perdant.

Comme attendu, le Paraguay, multiple champion du Monde, a pris les rênes du groupe avec une victoire face à la Norvège. Ce sont pourtant les nordistes qui avaient ouvert le score et qui ne comptaient qu’un but de retard à la pause (1-2). Mais la machine paraguayenne s’est mis en route en seconde période. Match le plus serré depuis le début de la compétition, le Belgique – Maroc a tenu toutes ses promesses entre joueurs qui se connaissent par cœur pour évoluer dans le même championnat. Si le Maroc ouvre la marque, la Belgique égalise juste avant la pause. Les champions d’Europe 2012 vont penser avoir fait le plus dur en menant 4-2 à dix minutes de la fin, mais la sélection africaine va recoller au score grâce à un doublé de Qoli. Le paraguay – Belgique de cet après-midi promet déjà beaucoup.

Si la Colombie a parfaitement maîtrisé une formation du Vénézuela évoluant un ton en-dessous, Curaçao a créé la petite surprise du jour en accrochant la République Tchèque (1-1). Vainqueurs, dans la douleur, des barrages pour le Mondial, la République Tchèque a confirmé ses problèmes offensifs entrevus lors de ses dernières sorties et pourrait bien manquer le deuxième tour. Après sa démonstration en Catalogne lors du Pré-Mundial avec aucun but encaissé face à la France et la Catalogne, la Colombie continue son récital avec un 5-0 net sans bavure. Les Champions du Monde sont bien là.

Enfin, dans la poule D, le carton du jour est à mettre à l’ordre de l’Argentine qui a explosé la Slovaquie 10-0. Après un Pré-Mundial convaincant – victoire face à la France (6-2) et la Catalogne (4-1) – l’Argentine monte en régime. Elle a imposé un pressing d’enfer à la Slovaquie qui a passé son temps à subir les assauts adverses. En voisin, la Russie n’a pas rencontré beaucoup de difficulté face au Kyrgyztan (6-1). Le vainqueur du choc Argentine-Russie terminera premier de la poule.

Championnats du Monde : la Biélorussie réussit son entrée !

Devant une Minsk Arena pleine à craquer (12000 spectateurs), la Biélorussie s’est difficilement imposée 2-1 face au Brésil dans une ambiance électrique pour le match d’ouverte des Championnats du Monde de Futsal AMF 2015. La compétition est lancée.

2015_04_18_BIE-BRA2Si un léger doute persistait sur le succès public de l’organisation biélorusse, celui-ci a très vite été levé lors de l’entrée des joueurs dans la Minsk Arena, envahie de supporters, VIP et de journalistes. Le futsal AMF, futsal originel et historique, possède bien une âme et de (très) nombreux passionnés.

Évoluant dans des conditions parfaites de confort de jeu, les sélections biélorusses et brésiliennes ont mis beaucoup de temps avant de se départager. Subissant quelque peu la pression, avec l’obligation de ne pas se manquer pour son entrée en lice, la Biélorussie ne prend que peu de risques. La première période se résume a de nombreux duels rugueux où les défenses et les gardiens sont à l’honneur. Les deux équipes regagnent les vestiaires sur le score nul et vierge de 0-0.

2015_04_18_BIE-BRA1De retour sur l’excellent parquet, les locaux se montrent plus dominateurs, poussés par des milliers de supporters survoltés. La rencontre va basculer deux deux minutes puisque trois buts vont y être inscrits. Dans la même minute, le Brésil et la Biélorussie vont se rendre coup pour coup Tesliuk répondant à Duran (1-1). Sur l’euphorie de l’égalisation, Seliuk donne l’avantage au pays hôte alors qu’il ne reste que 7 minutes à jouer. Trop peu de temps pour permettre au Brésil d’égaliser face à une formation réputée pour son imperméabilité défensive, et soutenue comme jamais par son public. La Biélorussie prend donc la tête du groupe et se dégage l’horizon des 1/4 de finales. Pour le Brésil, victoire impérative face à l’Australie dans deux jours.

2015_04_18_BIE-BRA3A noter que si la France peut encore regrettée son élimination pour un but lors des qualifications pour ces Championnats du Monde, l’Association Française de Futsal est représentée par l’un de ses arbitres internationaux, M. Rachid Oudgou, qui a d’ailleurs officié pour ce match d’ouverture ! Bravo à lui et espérons que la France soit en « finale » grâce à lui !

NB : L’organisation biélorusse a confirmé des problèmes de diffusion des rencontres en direct par internet pour des raisons de sécurité et d’interdiction de diffusion dans certains pays. Une solution pourrait être trouvée rapidement.

Championnats du Monde de Futsal 2015 : le tirage au sort connu !

Comme il fallait s’y attendre,  le tirage au sort  des XIème Championnats du Monde de Futsal AMF qui a été effectué aujourd’hui au plus grand centre commercial de Minsk « Stolitsa » a offert de belles affiches.

2015_01_28_draw_futsal_world_2015Le Comité d’Organisation du Championnat du Monde de Futsal 2015, en présence du Ministre des Sport et du tourisme Biélorusse, du vice-présidence du Comité National Olympique Russe, des pouvoirs publics locaux, du président de la Fédération Biélorusse de Futsal et du président de l’UEFS, a donné lé réel coup d’envoi de la compétition en organisant ce tirage au sort. Si les têtes de séries étaient connues, le suspense restait entier pour le tirage des poules, avec de possibles groupes de la mort. Au final, les poules semblent homogènes, même si les groupe A et B sont composées d’équipes pouvant visé le dernier carré.

La Biélorussie, pays hôte et champion d’Europe en titre, devra se méfier de l’Uruguay et du Brésil pour s’extirper de la première phase. Le Groupe B semble très ouvert avec trois nations pouvant rêver de qualification sur le papier. Les retrouvailles entre la Belgique et le Maroc dont beaucoup de joueurs évoluent en Belgique sera un vrai derby. La poule aurait pu être très francophone si la France était venue à bout de la Norvège lors des éliminatoires… De son côté, la Colombie, championne du Monde en titre, dispose des arguments suffisants pour sortir d’une poule largement à sa portée, la République Tchèque, le Venezuela et Curaçao évoluant un ton en-dessous sur la scène internationale. Enfin, le groupe D, devrait valoir de belles oppositions avec trois équipes de « l’Est » et l’Argentine. Le danger pouvant venir de partout, la Slovaquie et le Kirghizistan étant en nets progrès et toujours dangereux sur un match.

2015_01_28_draw2_futsal_world_2015Groupe A
Biélorussie
Uruguay
Brésil
Australie

Groupe B
Paraguay
Belgique
Norvège
Maroc

Groupe C
Colombie
La République tchèque
Venezuela
Curazao

Groupe D
Argentine
Russie
Slovaquie
Kirghizistan

Basé sur l’expérience du Championnat du Monde de hockey sur glace, les jeux de Championnat du Monde de Futsal hommes XI auront lieu dans les meilleures salles de Biélorussie : Minsk, Pinsk et Brest.
Minsk accueillera 2 phases de groupe, deux 1/4 de finale et les finales dans le superbe Palais des sports et la Minsk Arena (photo)
2015_01_28_minsk_arenaLa cérémonie d’ouverture aura lieu le 17/04/2015 les demi-finales auront lieu le 24/04/2015 et la finale et la 3ème place le 25/04/2015.
La retransmissions des rencontres en direct sont prévues à Minsk et Brest, puis éventuellement celles de Pinsk. Les matchs seront diffusés à la télévision (sur les grandes chaînes de télévision sportive « Biélorussie-2» et «Belarus-5 ») et via Internet pour tous les fans ne pouvant se déplacer sur place.
La mascotte officielle est un hérisson. Le concept est basé sur le fait que un hérisson est un animal rapide, joyeux, et bienveillant. Il est capable de se enrouler en boule ce qui le fait ressembler à un ballon de futsal. En Biélorussie, il hiberne l’hiver et se réveille au printemps, juste pour le début du championnat du monde !