HISTOIRE DU FUTSAL

Le FUTSAL est né au cours de l’année 1930 en Amérique du Sud à Montevideo (Uruguay).

Juan Carlos Ceriani organise une compétition de jeunes sous forme de confrontations 5×5 sur un espace réduit (terrain de handball). C’est un large succès vite repris et développé la même année au Brésil, aujourd’hui considéré comme la patrie du Futsal. D’ailleurs, de nombreuses stars brésiliennes, comme Pelé, Zico, Ronaldo, Ronaldinho… ne cachent pas avoir développé leurs talents de dribleurs grâce au futsal.

Le nom FUTSAL trouve son origine des mots Futbol (football) de Sala (Salle).

 

Les règles futsal ont été créées par le Secrétaire général de la Unions chrétiennes de jeunes gens (YMCA) sud-américaine de Montevideo (Uruguay). Le jeu du futsal est né de sa volonté de créer un nouveau sport collectif avec des règles du jeu adaptées à la mission des YMCA. Il emprunta pour cela aux règles de nombreux sports collectifs déjà codifiés (handball, basket-ball, water-polo en conservant la motivation de marquer des buts avec une balle au pied football). L’idée originelle n’était pas simplement de jouer au football sur un petit terrain, mais bel et bien de créer un nouveau sport avec ses propres règles beaucoup plus strictes, dans l’esprit d’éduquer les jeunes adultes, de les responsabiliser et de les rendre solidaires

 

L’apparition du futsal (fútbol de salón en espagnol ou futebol de salão en portugais) remonte à 1930 à Montevideo en Uruguay, après la première coupe du monde de football. L’argentin Juan-Carlos Ceriani Gravier entreprit, de 1930 à septembre 1933, au sein de la UCJG (YMCA) de Montevideo en Uruguay, l’étude et le perfectionnement d’un nouveau sport collectif de balle au pied sous le nom de « Indoor-Foot-Ball », pouvant se jouer aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur sur des terrains de basketball.

A la demande de M. James S. Sumara, directeur de l’Institut Technique de la Confédération Latino-américaine des YMCA, Juan-Carlos Ceriani Gravier rédigea le 9 septembre 1933 sa codification écrite des règles du jeu qu’il distribua à tous les représentants des YMCA sud-américaines, sous le nom de « Indoor-Foot-Ball ». Mais les jeunes étudiants de la YMCA de Montevideo préféraient lui donner oralement le nom de « bola pesada » (balle lourde) ou encore le nom de « foot-bola-sala ».

Finalement c’est l’expression « fútbol de salón » qui devint le nom d’usage donné par les pratiquants hispanophones pour désigner cette nouvelle pratique sportive ; et l’expression « futebol de salão » chez les lusophones (brésiliens et portugais). Ces deux appellations traditionnelles, encore fréquemment utilisées aujourd’hui, marqueront à jamais l’origine d’un sport issu du continent sud-américain.

La première version écrite des règles du jeu « « Indoor-Foot-Ball » » (football d’intérieur) par Juan-Carlos Ceriani Gravier se compose de la rédaction de onze articles fondamentaux, réunis sur six pages, qui établissent la codification d’un nouveau jeu de balle au pied, comme une synthèse équilibrée de quatre sports distincts dont les règles du jeu sont inspirées de 3 sports de salle, le basketball, le handball, le waterpolo, qui étaient bien codifiés à cette époque, tout en conservant la motivation du football association pour réaliser des buts avec une balle au pied Foot-Ball.

C’est bien plus tard en 1983, et sous la menace d’une interdiction de l’utilisation du terme « football » par le président João Havelange de la FIFA, que les membres de la FIFUSA aujourd’hui Association Mondiale de Futsal (AMF), déposèrent et enregistrèrent (®) le nom « futsal » le 9 juin 1983 à Madrid en Espagne (acte notarié n° 2534 au greffe de Madrid), comme étant le nom universel désignant la modalité sportive traditionnellement appelée fútbol de salón dans les pays hispanophones ou futebol de salão dans les pays lusophones, apparue en 1930 et diffusée au sein des YMCA sud-américaines, grâce à la publication des règles du jeu écrites en septembre 1933 par le professeur d’éducation physique et sportive Juan-Carlos Ceriani Gravier. Le terme Fut-Sal est une contraction des deux expressions traditionnelles les plus largement répandues sur le continent sud-américain et les plus usitées dans la culture hispanophone (fútbol de salón) et dans la culture lusophone (futebol de salão). Les représentant des associations nationales qui étaient membres de la FIFUSA qui gouverne ce sport au niveau international jusqu’en 2002 (aujourd’hui sous le nom d’Association Mondiale de Futsal (AMF)), décidèrent d’inscrire le terme futsal dans les Statuts de la FIFUSA au Congrès de Madrid en marge du second Championnat du Monde de Futsal – Espagne 1985.

Alors que la pratique du futebol de salão était réservée aux jeunes étudiants des A.C.M. (YMCA) brésiliennes, M. Habib Maphuz de l’A.C.M. de São Paulo, qui travaille à l’élaboration des règles techniques de plusieurs sports au sein des A.C.M., s’empare des règles du futebol de salão et les perfectionne à son tour à partir de 1952, pour permettre sa pratique compétitive entre adultes. Avec l’aide de M. Luiz Gonzaga de Oliveira Fernandes, ils entreprennent d’harmoniser les différentes variantes du futebol de salão pratiquées par les adultes, pour permettre l’organisation de compétitions sportives au sein de Ligues, puis de Fédérations de futebol de salão des états brésiliens. Le 28 juillet 1954, ils fondent à Rio de Janeiro la première fédération connue au Brésil, la Fédération Métropolitaine de futebol de salão dont le premier président est M. Ammy de Moraes. Elle deviendra l’actuelle Fédération de futsal de Rio de Janeiro. La même année se crée la Fédération Mineira de futebol de salão, dans l’État brésilien de Minas Gerais.

C’est en l’an 1956, que MM. Luiz Gonzaga de Oliveira Fernandes et Habib Maphuz publient la seconde version des Règles du jeu futebol de salão, sous la forme d’un livre portant le titre de « Règles brésiliennes du futebol de salão ». Outre ce travail d’unification, elles prennent en compte les évolutions techniques dans le domaine des sports et notamment la fabrication industrielle des ballons de futsal (normalisation de la taille, du poids et des hauteurs de rebond). Elles précisent de nouvelles dispositions, comme la limitation à cinq joueurs de champ, sans modifier toutefois les principes fondamentaux établis dans la première version écrite de Juan Carlos Ceriani Gravier de septembre 1933 qui fait la synthèse des règles du jeu des trois sports de salle déjà codifiés à cette époque, le handball, le basket-ball et le water-polo, tout en conservant la motivation du jeu de balle au pied football.

À partir de 1956, ce sont les « Règles brésiliennes du futebol de salão », qui seront diffusées dans tous les États brésiliens et qui seront adoptés postérieurement par les autres pays sud-américains, puis par la FIFUSA en 1971. C’est aussi ces mêmes règles du jeu qui seront enseignées à partir de 1978 en France, par M. Amador Lopez, sous le nom de « Règles du Jeu du Football Brésilien », au sein de l’Association Française de Futsal (1982).

Le 14 septembre 1969, se réunirent à Asuncion (Paraguay), les représentants du Brésil, du Paraguay, de l’Uruguay et de l’Argentine, pour fonder la Confédération Sud-Américaine de futebol de salão – CSFS, qui fixe son siège à Asuncion.

Deux ans plus tard, Le 25 juillet 1971 la Confédération sud-américaine de futebol de salão (C.S.F.S.) et la Confédération brésilienne des sports – C.B.D, constituent à São Paulo (Brésil) la Federação Internacional de Futebol de Salão (FIFUSA). Son siège sera fixé à Rio de Janeiro. 7 pays, dont 6 pays sud-américains, ont pris part à sa fondation : l’Uruguay, Le Brésil, l’Argentine, le Paraguay, la Bolivie et le Pérou avec un seul pays européen, le Portugal. Son premier président élu est João Havelange (1971-1973) jusqu’à son élection à la tête de la FIFA. En juillet 1980, est élu un nouveau président pour la FIFUSA, en la personne du brésilien Januário d’Alesio Neto. Sous son influence, la FIFUSA organise son premier Championnat du Monde de Futsal en 1982 à São Paulo avec la participation du Brésil, Argentine, Costa Rica, Tchécoslovaquie, Uruguay, Colombie, Paraguay, Italie, Mexique, Pays-Bas et Japon.

Alors que la FIFUSA organise son deuxième Mondial de futsal en 1985 à Madrid (Espagne), la FIFA qui ne parvient pas à internationaliser son jeu de football sur terrain réduit, qu’elle nomme alors « soccer five », « football à cinq » ou « football en salle », ordonne à ses associations nationales de placer sous leur tutelle toutes les organisations de futsal (Circulaire FIFA no 351 du 22 mai 1985) et met en place une sous-commission pilotée par M. Pablo Porta Bussoms, chargé d’étudier une nouvelle codification du football sur terrain réduit. Il faut attendre la fin de l’année 1989 pour que la FIFA, sous l’impulsion de son président brésilien João Havelange, organise à Rotterdam (Pays-Bas), son premier Championnat du monde de futsal FIFA, en y invitant la Sélection Nationale de la Confédération Brésilienne de Futebol de Salão (C.B.F.S.), qui venait de perdre sa couronne face au Paraguay dans le IIIe Mondial de futsal de la FIFUSA en Australie (Melbourne – 1988).

L’Association Française de Futsal développe le futsal version AMF en France depuis 2014.