misiones argentine 2019

LA FRANCE DANS LE TOP 8 MONDIAL !

Qualifée pour la première fois de son histoire pour les 1/4 de finales d’une Coupe du Monde de Futsal, la France termine dans le Top 8 Mondial. Un exploit. Même si le parcours a été facilité par un tirage clément, l’histoire a déjà démontré que cela ne suffisait pas toujours et que seul le terrain dictait sa vérité. Bravo à notre délégation tricolore.

france argentine

Si la qualification en 1/4 relevait d’un exploit, une victoire face à l’Argentine, pays hôte, tenait plutôt du miracle. Déjà très heureuse de s’inviter dans le gratin mondial, la France avait, de plus, le redoutable honneur d’affronter la formation favorite de la compétition. De quoi impressionner notre jeune sélection, dépourvue ou presque d’expérience internationale de ce type. Et cela sans compter le support indescriptible de plus de 2000 supporters dans la très belle arena Ian Barney II. Si vous rajoutez une diffusion nationale en prime time (1.4 million de téléspectateurs selon les chiffres), vous comprendrez mieux la montagne devant laquelle se trouvait notre Equipe de France au moment d’affronter les semi-pro argentins.

france argentine top 8

La france rivalise 10 minutes

Dix minutes, c’est le temps qu’ont rivalisé les protégés du coach Cariat avant de finir par craquer. A ce moment-là, si l’Argentine menait 1-0, notre défense était en place et Alcaraz continuait son festival débuté face aux USA lors de la rencontre précédente. Mais un petit « trou noir » fut fatal à nos tricolores qui encaissent 3 buts en 3 minutes (4-0). La troupe du technicien star Avveduto vient de mettre fin à tout suspense. Les bleus ont laissé passé leur petite chance en ne concrétisant pas leurs maigres occasions, mais l’écart est trop grand, la marche trop haute. L’ensemble du banc français va participer à l’évènement avec les premières minutes jouées notamment par la doublure d’Alcaraz, Garcia. Cela n’empechera pas la sélection albiceleste de continuer à creuser l’écart jusqu’à atteindre 8-0, le score final. La France n’a pas à rougir de ce revers, pour ce qui est sûrement, son meilleur match du tournoi.

top 8 mondial argentine france

Quelque peu démoblisée par cette élimination et amputée de nombreux éléments blessés ou malades, la France n’a jamais existé face au Maroc pour le match de classement. Plus forts techniquement et tactiquement, les marocains récitent leur futsal et donnent une leçon à nos jeunes français complètement dépassés, amorphes, indignes de leur prestation face à l’Argentine. L’addition est déjà très salée à la pause (6-0), et il faut un net regain de forme après la pause pour que le bateau tricolore ne coule pas davantage dans le second acte. Malgré une rotation minimum (plus que deux joueurs disponibles), la France montre un autre visage et termine sa compétition d’une façon plus correcte (8-1). Dommage de quitter les parquets argentins sur un revers si important, alors que les bleus avaient tenu leur rang depuis le début. 8ème place au classement final tout de même pour la France, qui se cale juste derrière la Catalogne, le Maroc et devant l’Italie. Un beau tir groupé des nations européennes.

L’Argentine titrée

Grande favorite lors du tirage au sort et avant même le début de la compétition, l’Argentine est bien devenue Championne du Monde, 25 ans après son dernier sacre. Mais si l’histoire est belle, elle aurait pu être tragique à six secondes près. Après la France, se dressait un adversaire beaucoup plus dangereux pour la sélection locale, le Paraguay, gros outsiders, mais qui avait eu toutes les peines du monde à se qualifier pour le dernier carré. En effet, le Paraguay a du attendre la prolongation pour se défaire du Maroc (3-2) lors d’une superbe opposition. Patiemment, l’Argentine a mis son jeu en place pour finir par dérouler et profiter de la fatigue de ses adversaires (4-0). Dans l’autre demi-finale, le suspens était beaucoup plus présent entre le Brésil et l’invité surprise, l’Afrique du Sud. En effet, grandissimes favoris de la rencontre, les brésiliens ont du leur salut qu’au côté très joueur de leurs adversaires lors de la prolongation. Car jusqu’au terme du temps réglementaire, les deux équipes étaient à égalité (2-2).

victoire argentine

La finale rêvée

Les « Argentine-Brésil », classique parmi les classiques, fait toujours saliver d’avance pour les passionnés de sport. Une fois encore le spectacle fut au rendez-vous. Le cadre déjà, le sublime chaudron de Montecarlo, archi-comble où prêt de 4000 fans se sont tassés pour assister à la fête. Et quelle fête ! En dehors du terrain déjà, avec une ambiance électrique, un bruit assourdissant, une ferveur incomparable, le futsal AMF, le seul l’unique, le vrai. Ensuite sur le terrain, avec du spectacle, des buts, des rebondissements… A peine le temps d’engager que le Brésil perd un ballon plein axe sur pressing et encaisse un premier but. C’est le feu dans la salle (1-0) ! Oui mais voilà, le Brésil n’a pas dit son dernier mot. S’appuyant sur un cinq de base hyper efficace, les joueurs auriverde vont faire leur retard sur coup franc (1-1), puis vont prendre l’avantage grâce à leur puissant pivot (1-2). L’ambiance descend de plusieurs niveaux, l’inquiétude succède au délire. La rencontre devient tendue, le pivot brésilien prend un bleu mais les minutes tournent.

supporter argentine

de la tragédie aux sourires

La pression est palpable, pour tout le monde, joueurs, coaches, supporters et même arbitres. Si bien que sur une action litigieuse dans la surface brésilienne, l’arbitre voit une main et siffle penalty. Dur, surtout qu’après visionnage la main était…argentine ! Sur l’action, le portier bréslien se « blesse » et le tacticien brésilien fait rentrer son spécialiste des tirs au but, un géant de 150 kilos. Choix tactique judicieux puisque le nouveau portier arrête la tentative argentine dans la stupeur générale… Le ballon ayant été dégagé en touche, il ne reste qu’à jouer une longue remise latérale dans la surface étant donné qu’il reste moins de dix secondes. Et là, le miracle, mauvais dégagement de la tête, le capitaine voit le ballon rebondir devant lui. Pointe, lucarne et explosion de la salle ! Egalisation de l’Argentine à six secondes du buzzer, un scénario de dingue type holywoodien (2-2) ! La ferveur a changé de camp et la prolongation va le prouver. Rapidement, Grasso et ses partenaires vont reprendre l’avantage sur une action d’école clonclue au second poteau (3-2). Usé, le Brésil ne pourra pas revenir et permet à l’Argentine de vivre son histoire rêvée, décrocher un sacre mondial à domicile !

Merci Pinilla

Les joueurs français ont pu de leur côté, assister également à la dernière sortie du magicien John Pinilla (le match Colombie-Catalogne devançant le Maroc-France), qui a offert un dernier récital sous le maillot colombien avant de tirer sa révérence à 38 ans. Face à la Catalogne, en match de classement pour la 5ème place, la Colombie a profité une dernière fois du génie de ce joueur. S’il n’a pas réussi son pari de remporter un quatrième titre mondial, il a encore régalé le public et ses partenaires de gestes, de passes, de courses et de buts dont lui seul a le secret. Si cela n’a pas suffit à la Colombie pour se hisser en finale (éliminée par le Brésil dans un match à suspense 2-1), le meilleur joueur de futsal AMF de tous les temps termine co-meilleur buteur du Mondial tout de même (10 buts). Une très belle fin pour un très grand monsieur. Ciao l’artiste !

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *