chris-cariat-itw

ENTRETIEN AVEC LE SELECTIONNEUR NATIONAL CHRISTOPHE CARIAT

A dix jours du coup d’envoi, entretien avec Christophe Cariat, sélectionneur national de l’Equipe de France de Futsal AMF. Histoire, ambitions, présentation du groupe et pronostics, tout est passé en revue. Sensations dans cette dernière ligne droite.

christophe-cariat

Que représente cette participation de la France au Mondial AMF 2019, 28 ans après la dernière fois (1991) ?

Pour la France, ce mondial est un formidable vecteur pour continuer à développer la pratique du futsal ; depuis quelques années, ce sport prend de plus en plus d’ampleur, malgré les difficultés structurelles (créneau gymnase, reconnaissance institutionnelle…). Un mondial, qui plus est en Amérique du sud, est un événement extraordinaire, et c’est un honneur et une joie intense de pouvoir représenter notre nation.

L’AFF doit se servir de ce coup de projecteur exceptionnel afin de se faire connaître, et reconnaître, en tant que fédération spécifique futsal originel, et ainsi attirer de nouveaux clubs, tant chez les hommes, mais aussi chez les féminines et les enfants (qui sont l’avenir de notre discipline )

Votre sentiment sur le tirage au sort et les adversaires de la France ?

Avec 6 équipes sud-américaines dans le tableau final, j’aurai aimé affronter une équipe de ce continent, se confronter à ce type de jeu (nous avions eu un petit aperçu il y a 4 ans lors de matchs amicaux face à l’Argentine et la Colombie en préparation du Mondial Biélorusse 2015). Mais le tirage en a décidé autrement…

Là, nous retrouvons nos amis catalans, pour un derby. C’est dommage de tomber sur un adversaire européen, que nous avons l’habitude de rencontrer chaque saison et qui est un petit exemple pour nous en termes de fonctionnement. Ce sont des joueurs habitués à la pratique du fustal depuis leur plus jeune âge, avec une maîtrise technique et tactique évidente.

Ensuite, le Canada, qui a dominé largement les championnats CONCACFUTSAL, en devançant notamment le Mexique et les USA. Une équipe dont le nom n’est pas clinquant, mais justement, le danger vient de là. Uune équipe à ne surtout pas mésestimer et qui offrira une opposition je pense très physique et qui compte déjà 6 participations à un Mondial…

Nous affronterons également le Népal pour sa première participation à un Championnat du Monde. Les équipes asiatiques sont toujours difficiles à affronter, avec des joueurs plutôt vifs et techniques. Nous devrons faire très attention.

Quel est l’objectif de la France en Argentine ?

Il y a tout d’abord un objectif de représentativité, de montrer la meilleure image possible de notre Equipe de France. Mais un mondial, c’est aussi et surtout un challenge sportif.

Je suis quelqu’un d’ambitieux et compétiteur, donc je ne peux qu’exprimer mon objectif de se qualifier pour les 1/4 de finale ! Dans ce groupe homogène, sans postulant au titre suprême (sans dénigrer nos adversaires, et surtout les catalans, favoris du groupe), j’aspire à terminer au moins second et sortir de la poule D.

Dans ce cas-là, nous pourrions alors « croiser » avec le groupe C, et ainsi avoir le privilège de rencontrer l’Argentine sur ses terres … Une affiche qui laisse songeur.

Un mot pour présenter le groupe France qui sera présent en Argentine ?

Le groupe qui va avoir la chance de disputer ce mondial est un groupe extrêmement jeune, novice. Mais c’est la politique voulue par notre fédération.

Depuis que je suis à la tête de la sélection, il est compliqué d’avoir une continuité dans le travail débuté, car beaucoup de joueurs ont rejoint des clubs de D1 et D2 futsal FIFA, de football ou vu leur club rejoindre d’autres organsiations.

Mais cela donne l’opportunité à des jeunes de nos clubs affiliés à l’AFF de participer à un mondial ! j’ai beaucoup d’amis salonistes avec qui j’ai débuté le futsal qui doivent regretter de ne pas avoir 20 ans de moins !

L’ossature est composée de joueurs de Vauvert St-Gilles Futsal, qui domine le futsal AFF depuis plusieurs saisons maintenant. Il y a ensuite un représentant de différents clubs de l’occitanie (Lançon, Remoulins, Marguerittes, Nîmes, Milhaud ) et aussi 2 jeunes que j’avais emmené l’an passé à l’euro C20 en italie, issus du club de Château-Renault, habitués des phases finales nationales.

Ce sera forcément compliqué d’être compétitif de suite dans le très très haut niveau, mais ces jeunes joueurs vont apprendre énormément en une semaine de compétition ! Il faut avoir une vision à moyen terme et ne pas s’arrêter aux résultats bruts. La formation est quelque chose qui me tient à cœur, même si on ne voit pas les effets immédiatement .

 Au petit jeu des pronostics, qui va remporter le titre ?

Sans trop m’avancer, je pense que c’est forcément une équipe sud-américaine qui remportera le titre. Je ne suis pas du tout parieur, mais pour ce jeu des pronostics, je vois bien le Paraguay aller au bout (avec une demie explosive face à la Colombie remportée aux pénalties… ) et en battant l’Argentine 4/3 en finale ! Il y aura du sepctacle à coup sûr.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *