COUPE OCCITANIE : ET DE 4 POUR LE FC ST-GILLES

La finale de la Coupe d’Occitanie a tenu toutes ses promesses. Annoncés favoris, les saint-gillois ont dominé la rencontre face à des remoulinois impuissants. Le FC Saint-Gilles remporte donc sa 4e coupe, et Remoulins manque le coche d’écrire leur première ligne de leur palmarès.

C’est dans un gymnase en folie que la finale de la coupe du Gard – BDR s’est jouée. Près de 150 personnes sont venues assister à cette rencontre, avec un public partagé supportant Remoulins et Saint-Gilles. Commission sportive, commission discipline, sélectionneur, représentants de club, joueurs, du beau monde était présent. Olivier Vidal, président du Camargues FC qui accueillait la finale est ravi. « Ce fut un honneur de recevoir ces deux belles équipes. Un grand merci aux personnes des commissions de nous avoir permis de faire cette rencontre dans notre gymnase. Pour la première fois, nous avons eu des tribunes pleines avec une ambiance au rendez-vous du match. Les équipes avaient envie, et les supporteurs de Remoulins étaient en ébullition. Je félicite la grande équipe de mon ami Baptiste Boyer et félicitations aux vainqueurs de mon ami Rachid. Et j’espère pouvoir accueillir d’autres compétitions dans les années qui suivent. « 

UNE FINALE MAITRISÉE

Côté jeu, il aura fallu attendre la 10e minute pour voir le match s’emballer. Malgré 10 première minutes à l’avantage de Saint-Gilles ne trouvant pas le cadre ou butant sur le portier Nakas, c’est finalement l’international français El Khalfi qui ouvre le score pour Saint-Gilles (1-0, 10e). Et dans la minute qui suit, bien lancé, Yamani trouve le petit filet pour doubler l’avantage (2-0, 11e).

2e but de Saint-Gilles signé Darif Yamani.

Saint-Gilles mène logiquement au score, mais Remoulins n’a pas abdiqué et se procure des occasions. Occasions qui ne finiront pas au fond lors de cette première mi-temps à cause d’une bonne défense saint-gilloise et d’un gardien en forme. La mi-temps est sifflée, et Remoulins rentre avec un désavantage de 2 buts.
Rien est encore fait pour Saint-Gilles et tout est possible pour le RSF. Les supporteurs donnent de la voix, encouragent leurs équipes.

La domination saint-gilloise est stérile, et les occasions ne vont pas au bout. Remoulins ne perd pas espoir, continue à bien faire tourner l’effectif et joue tous les coups à fond. Seulement, su un dégagement anodin du gardien saint-gillois Alcaraz, le portier remoulinois masqué par un attaquant est battu (3-0, 40). Saint-Gilles mène de 3 buts, et c’est le gardien qui donne cet avantage. Le break est fait, et les hommes de Rachid Oudgou le savent. Mais rien y fait, le match continue et les équipes jouent le jeu. En l’espace de deux minutes, les noirs et blancs vont tuer le match. Jahrou dans un premier temps, idéalement servi au second poteau puis Affitou scoreront pour Saint-Gilles (5-0, 43e). Il reste 7 minutes et nous pouvons dire que la messe est dite.

REMOULINS JOUE JUSQU’AU BOUT


Mais les hommes du coach Baptiste Boyer sont compétiteurs et ne baissent pas les bras. Côté gauche, Gaillard travaille la défense de Saint-Gilles, repique axe et frappe. La balle, contrée, finit au fond pour le malheureux gardien Garcia tout juste entré en jeu (5-1, 43e). Remoulins sauve l’honneur même si El Khalfi ira de son doublé pour aggraver le score (6-1, 46e).

Les dernière minutes seront décousues, Saint-Gilles à l’assaut du but pour enfoncer le clou, et Remoulins aura des occasions pour revenir à 6-2 mais le gardien s’y opposera.
C’est sur un pénalty à 4 secondes de la fin, que le RSF cloturera le score par Boscolo (6-2, 49e)

Boscolo transforme le pénalty

INTERVIEWS D’APRÈS MATCH

Rachid Oudgou, président et entraîneur du FC Saint-Gilles se dit heureux
« On m’a appris depuis tout jeune qu’une finale devait se gagner. Et nous l’avons fait. Au-delà du résultat, je souligne la détermination, l’enthousiasme, la créativité et la sérénité de mes joueurs. Ils ont tous répondu présents. Ils ont aussi mis en valeur à la fois leurs qualités collectives, individuelles et humaines. J’ai des garçons en or avec des qualités énormes. Ils ont su gérer l’alternance temps forts/temps faibles et maîtriser les velléités de notre adversaire Remoulins. On retiendra la prestation de l’équipe de Remoulins au complet (joueurs et staff), qui à aucun moment ne s’est contentée de défendre mais à jouer le jeu en étant aussi force d’animation. Je me dois de reconnaître la valeur du jeu mis en place par le coach Baptiste Boyer qui doit être fier, non pas seulement d’être un heureux papa, mais aussi de son groupe.

J’ai aussi une pensée toute particulière pour mon gardien, adjoint et fidèle ami Sébastien ALCARAZ qui pour la première fois de sa carrière soulève ce trophée et pour mon deuxième gardien Fabien GARCIA qui revient d’une grave blessure au genou et a participé à ce match. Tous deux ont contribué en tant que dernier rempart à la construction de cette victoire 6-2. Pour finir, je dois dire que le sport quel qu’il soit doit produire des émotions, des moments inoubliables et hier cela a été le cas lors de cette finale de Coupe d’Occitanie de futsal, notamment quand des spectateurs sont venus interpeller pour nous remercier du spectacle auquel ils ont assisté. Le mérite revient encore une fois à mes joueurs.« 

Baptiste Boyer, entraîneur du Remoulins Sport Futsal.
« On est forcément déçu car on y croyait… mais nous sommes tombés face à plus forts que nous. De plus, nous avons laissé passer les quelques situations à concrétiser. A ce niveau, cela ne pardonne pas. Mes joueurs peuvent être fiers. Ils ont joué contre le premier de KLF qui possède des joueurs comme Alcaraz, Affitou ou El Khalfi. Cette équipe ne perdra pas un seul match en élite cette saison. Avec du recul et même si elle n’est pas terminée, nous avons fait une saison magnifique. On se souvient où l’on était il y a trois ans. On ne se compare pas aux autres… On se compare à celui que l’on était hier… c’est comme ça qu’on progresse… Je tiens à remercier les nombreuses et nombreux supporters remoulinois qui ont fait le déplacement
Merci
« 

Guillaume Garrido, capitaine du RSF.
« Après cette défaite je félicite l’équipe de Saint Gilles, mais surtout mes coéquipiers pour ce parcours en coupe. Je remercie les supporters pour leur mobilisation. En espérant que la prochaine saison sera la bonne avec un trophée.« 

Sébastien Alcaraz, capitaine de Saint-Gilles.
« Après cette victoire en finale, je félicite mes coéquipiers pour leurs prestations. Nous étions attendus et on a su répondre présent face à une belle équipe de Remoulins futsal qui aura joué sont va tout jusqu’au bout. Ce 1er trophée vient récompenser l’implication sans faille de tous les joueurs depuis le début de saison.« 

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *