favoris-coupe-de-france-futsal-amf-aff

CDF : LES FAVORIS AU RENDEZ-VOUS

A l’issue de 1/4 sans surprise, le tableau du dernier carré de la Coupe de France est connu. Les favoris sont au rendez-vous avec des affiches qui s’annoncent alléchantes : USR Futsal – Valenciennes Futsal et Vauvert Futsal – Flash Futsal. 

favoris-coupe-de-france-futsal-amf

Flash Futsal – AMY Futsal : 8-2 (4-0)

Pour ce 1/4 de finale, Flash Rodilhan, de par son expérience partait logiquement favori, face a une équipe d’AMY Futsal, qui connait tout juste sa première saison. Le début du match est assez équilibré et chaque bloc est bien en place. Les deux équipes prennent leur adversaire très au sérieux et c’est AMY Futsal qui va se montrer le plus dangereux avec notamment une belle frappe de Serafino sur le poteau de Granjon. Neuf premières minutes intenses. Puis les flashmen vont ensuite prendre le dessus, tant physiquement que tactiquement. Belkreir, tout récemment appelé en équipe de France, va ouvrir le score pour Flash. La machine est lancée et trois autres buts seront inscrits avant la mi temps (4-0).

La seconde période redémarre un peu comme le début de la première mi temps et ce malgré un but d’entrée de jeu de Flash par Meilhac. AMY Futsal parvient a s’approcher des buts adverses mais pêche dans la fintion. Cela va tout de même finir par payer à la 26eme où Serafino, à la suite d’un double une-deux d’école avec Cossart, marque de près (5-1). Mais l’espoir est de courte durée. Flash ajoutera un nouveau but avant qu’AMY ne réduise à nouveau l’écart par Ferreira Dias à la 38eme (6-2) en toute logique. AMY lâchera définitivement prise dans la dernière minute en encaissant deux nouveaux buts. Score final 8-2 pour les flashmen qui poursuivent leur objectif, agrémenter leur palmarès d’un nouveau titre.
On retiendra un match avec de l’intensité et une équipe d’AMY sans complexe avec beaucoup d’envie, qui est tombée sur une formation supérieure dans le jeu et très efficace sur coups de pied arrêtés (4 buts).

favoris-coupe-de-france-futsal-amf-aff

Vauvert Futsal – Toulouse MF : 15-2 (7-0)

Pour le second quart de final de la soirée, Vauvert, dans son antre, recevait Toulouse.Toujours invaincus cette saison, les vauverdois se présentaient au grand complet, avec leur armada d’internationaux .Toulouse, de son côté, se présentait avec un effectif de seulement 6 joueurs, dont aucun gardien de métier. Dès l’entame de de la partie, Vauvert marque son territoire, en ne laissant aucun espace aux visiteurs. En à peine 3 minutes de jeu, le tableau d’affichage indiquait 3-0.
Toujours sérieux et appliqués, les hommes d’Ougdou récitaient leur futsal, sans tomber dans la facilité, en travaillant leurs mouvements. Chaque action était l’occasion pour les noirs et blancs d’un soir de se retrouver dans la zone de vérité, désenchaîner les tirs…et les buts. À la mi-temps, le score était déjà de 7 à 0, avec notamment un triplé de Darif Yamani .

Pour le suspense, on repassera. Les gardois dominent très largement les hauts-garonnais. La seconde mi-temps sera longue, très longue pour les toulousains, qui voient arriver sur eux des vagues vauverdoises. Avec une facilité déconcertante, les coéquipiers du capitaine Alcaraz peuvent se faire plaisir, et, sans trop forcer leur talent, alourdir le score, se permettant quelquefois un petit geste technique de trop. Pour le bonheur du public, toutefois, les visiteurs réussirent à sauver l’honneur, et même à inscrire un second but. Anecdotique au final, le score étant de 15 à 2
Les vauverdois prouvent une nouvelle fois que leur domination nationale n’est en aucun cas usurpée, et que le doublé championnat- coupe de France est très largement à leur portée ! Le choc en 1/2 face à Flash Futsal sera à coup sûr d’un autre niveau.

coupe-de-france-futsal-amf-demi-finale

USR Futsal – Taymate Futsal : 10-4 (4-3)

Quelques semaines après leur dernier duel très serré en KLF, les deux formations remettaient ça, en Coupe de France cette fois. Les deux équipes confirment qu’elles sont très proches l’une de l’autre. Surtout en première période, où chaque camp va répondre à l’autre. Si Martin montre la voie à ses coéquipiers, Ghoumed donne l’avantage aux siens sur un doublé deux minutes plus tard (1-2). Château-Renault se montre efficace en contre et recolle au score. Tout se joue dans la dernière minute, où les Champions de France vont encaisser une nouvelle réalisation à trois secondes de rentrer aux vestiaires. Dur (4-3)

A croire que ce dernier but était le tournant du match. Car le jeu des blésois va complètement s’étioler pour ne laisser place qu’à des assauts individuels. En face, la force collective castelrenaudine va faire merveille. Avec un banc qui affiche complet (enfin quand on peut s’y asseoir), « Châto » conserve un rythme soutenu. Très vite USR Futsal va faire le trou, profitant du repli défensif aléatoire se son adversaire du jour. Le jeune Decouard s’offre un triplé, souvent à la conclusion de contres rapides. Appelé pour la première fois en sélection, le capitaine blésois Aboulahmada inscrira le seul but de Taymate en seconde mi-temps. Château-Renault réalisant un cavalier seul dans ce second acte. Si la victoire est logique, le score peut paraître surprenant, notamment à la vue de la première période.

AJA Futsal – Valenciennes Futsal : 3-5 (1-3)

Favori au coup d’envoi, Valenciennes Futsal a tenu son rang, sans trop puiséer dans ses réserves. Face à une accrocheuse formation charentaise, les nordistes ont fait le boulot, sans plus. Avec un Atmane toujours aussi précieux à la baguette, Valenciennes a dû tout de mettre attendre la dixième minute pour trouver la faille. La faute à une bonne défense des hommes du coach Connan, qui appliquaient à la lettre les consignes. Mais la qualité individuelle de Melky et Outimjicht va finir par faire la différence (0-3). Malgré tout, Lance Herault redonne de l’espoirs aux siens juste avant la pause.

De retour sur le terrain d’Oma Futsal, l’AJA Futsal s’offre deux opportunités nettes de revenir à un but. C’est le moment que choisit Melky pour creuser l’écart sur un exploit personnel plein centre (1-4). Comme toujours, Valentin Bierry (lui aussi convoqué avec les bleus) et sa bande ne lâchent rien. Thomas Bierry le prouve en inscrivant un but dont il a le secret (2-4). L’exploit semble possible, Valenciennes jouant dans un faux rythme. Obligé de prendre quelques risques, Aulnay offre des espaces. Atmane en profite pour sceller le sort de la rencontre (2-5). Santa réduira bien une nouvelle fois l’écart, mais il reste trop peu de temps pour égaliser. L’AJA Futsal sort par la grande porte de la compétition, Valenciennes Futsal continue son parcours. La demi-finale face à USR Futsal devrait être intéressante.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *