klf-trio-j4-futsal-aff-3

KLF – J4 : UN TRIO DE TÊTE S’ÉCHAPPE

Après quatre journées de KLF disputées, un trio de tête s’échappe. Forts de leurs victoires respectives du week-end, Aulnay et Vauvert rejoignent Valenciennes en haut du classement.

klf-trio-j4-futsal-aff-2

AJA Futsal – Toulouse Metropole Futsal : 9-6 (3-4)

Face à un promu qui s’annonçait prometteur, l’AJA Futsal savait que le test pourrait être difficile. Et il le fut. Pourtant les hommes du coach Connan donnent rapidement le ton de la partie. Herault D. profite d’une faute de vigilance pour ouvrir le score d’entrée de jeu (1-0, 2ème). Toulouse tente de réagir mais se montre trop brouillon. Appliqués, les charentais vont doubler la mise cinq minutes plus tard (2-0, 7ème). Sauf que là, le TMF va répondre sur l’engagement. Kiyim, d’une frappe limpide, relance la partie (2-1, 7ème). C’est le moment fort de Toulouse qui prend le match en main.

Les phases des rouges se mettent en place. Sur deux actions identiques, Khenafif trouvent le petit filet adverse, maîtrisant les frappes de la pointe à la perfection (2-3, 12ème). La rencontre semble basculer lorsque Meddah fait le break pour son équipe à cinq minutes de la pause (2-4, 15ème). Touchés, les partenaires de Rouge n’en restent pas moins dans la partie. D’autant plus que Toulouse se voit sanctionné d’une sixième faute. Le jet-franc est transformé en force par l’AJA Futsal qui réduit l’écart juste avant de rejoindre les vestiaires (3-4,17ème).

Dylan ce « Herault »

Le début de seconde période est une copie de l’entame de match. Aulnay est dans le rythme et impose ses contres dangereux. En deux minutes, la physionomie de la rencontre change du tout au tout. S’offrant trois nouveaux buts, Dylan Herault, donnent un avantage de deux buts à ses partenaire (6-4, 29ème). Pourtant, à l’instar de son homologue Bierry dans les buts adverses, Rouen réalisent quelques belles parades. Mais c’est insuffisant face à l’ultra réalisme du goaléador charentais. Cette fois, la partie semble jouée. Mais les occitans ont de la ressource. Malgré la fatigue qui commence à se faire sentir, Frisy renverse la vapeur en une minute. Pensant peut-être avoir fait le plus dur, l’AJA Futsal se fait surprendre et encaisse deux nouveaux buts (6-6, 33ème).

La fin de match est tendue, physique, mais reste dans l’esprit. Aucune des deux formations ne veut lâcher. Toulouse va finir par payer ses efforts de deuxième mi-temps, après avoir recollé difficilement au score. En moins de deux minutes, Herault affole les compteurs avec trois réalisations d’affiliée. Non seulement il prend la tête des buteurs avec son nonuplé (une première dans l’histoire de la KLF), mais il offre surtout une précieuse victoire aux aulnaysiens (9-6, 38ème). Car le TMF ne reviendra pas, malgré des derniers assauts répétés. L’AJA Futsal prend la tête du championnat et fait un très grand pas vers les finales nationales. Pour Toulouse, rien n’est terminé, et les prochains adversaires sont prévenus que les Haut-Garonnais seront difficile à battre.

klf-trio-j4-futsal-aff

USR Futsal – Vauvert Futsal : 2-3 (1-2)

C’est en effectif restreint que les deux formations se sont déplacées en Auvergne pour cette 4ème journée de KLF. Privé de son capitaine international Martin, USR Futsal a choisi de défendre bas, laissant le jeu à son adversaire du jour. La rencontre s’est donc vite muée en attaque-défense. Egalement handicapée par l’absence de cadres, la formation nimoise n’en reste pas moins redoutable. Encadrée par son portier international Alcaraz, l’entente Vauvert-St-Gilles se montre patiente, attendant la faille. Bien en place, Château-Renault ne laisse que peu d’opportunités aux protégés du Coach Garcia.

Il faut attendre la dixième minute de jeu pour voir le tableau d’affichage enfin bouger. Servi en profondeur par Benchemloul, Ain reprend de volée l’offrande aux six mètres (0-1, 10ème). Le plus dur est fait pour Bouchite et sa bande. Sauf qu’après un premier avertissement en contre, Vauvert va se faire surprendre. Profitant d’un premier contre favorable, Decouard égalise. Il glisse la balle entre les jambes du portier adverse d’une pointe malicieuse (1-1, 15ème). USR Futsal réussit parfaitement son pari jusque là. Mais logiquement, les gardois vont reprendre l’avantage à deux minutes de la mi-temps. Encore une fois c’est Ain qui est à la finition sur un une-deux d’école (1-2, 18ème).

Vauvert se fait peur jusqu’au bout

Avec un seul but d’avance, Vauvert sait qu’il doit faire plus pour se mettre à l’abri. Le message semble bien passé lorsque Benchemloul, d’une frappe décroisée aux dix mètres, trouve le petit filet du pourtant omniprésent Drouault. On joue depuis deux minutes et le break est fait pour les gardois (1-3, 22ème). Très tactique, ce duel d’anciens champions de France n’offre pas beaucoup de spectacle. Cantonnées dans leurs choix stratégiques, les deux formations restent fidèles à leurs idées. Mais Château-Renault commence à se montrer de plus en plus dangereux. Surtout que Vauvert ne finit pas le travail. Sur une interception au milieu de terrain, Sailly tente sa chance de loin. Sa frappe est contrée par un défenseur et trompe Alcaraz, pris à contre pied (2-3, 16ème). Le suspense reste entier.

Oui mais voilà, les partenaires de Benichou sont cuits physiquement. Après avoir couru pendant 35 minutes après le ballon, les organismes sont touchés. Si bien que Vauvert gère avec intelligence et expérience la fin de match. Suffisamment pour obtenir les deux points de la victoire, malgré une prestation moyenne. La marque des champions. Les nîmois recollent ainsi au trio de tête des équipes invaincues. Pour USR Futsal, la règle est simple maintenant. Une accession au dernier carré passera que par un parcours sans faute.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *