klf-2017-j1

KLF – J1 : LE CHAMPION ACCROCHE

Cette première journée de Kappa Ligue Futsal a offert deux cartons et deux surprises. Le Champion de France en titre, a notamment été accroché dans le chaudron de l’AJA Futsal. Vauvert et Valenciennes réussissent leur entrée et prennent la tête du classement.

klf-2017-j1

 

Valenciennes Futsal – ASOM Futsal : 16-2 (9-2)

Statistiques du match

klf-j1-valenciennes-futsal-champion

Le suspense n’a duré que quelques minutes dans cette rencontre tant Valenciennes Futsal a imposé son rythme. A peine le coup d’envoi donné que les nordistes trouvent déjà la faille, profitant d’une mise en place défensive pas encore au point. Zerifi puis Melki donnent deux buts d’avance aux rouges (2-0, 1ère). Mais Orléans réagit de suite. El Gandouri profite d’une interception plein centre pour partir en contre et tromper le gardien adverse (2-1, 2ème). Déjà trois buts alors que l’on joue depuis…deux minutes, le match promet d’être spectaculaire. Ce début de partie met en valeur les attaques où chaque frappe fait mouche ou presque. A ce petit jeu, les hommes du coach Petit prennent le large au tableau d’affichage (5-2, 6ème). Ayant besoin d’un second souffle, les partenaires d’Aksil font davantage tourner le ballon. De son côté, l’ASOM semble plus compact, offrant moins d’espaces à leurs adversaires du jour.

Patients, Atmane et ses coéquipiers vont tout de même accélérer en fin de période pour corcer l’addition avant la pause. Avec quatre nouvelles réalisations, l’écart est fait au moment de rejoindre les vestiaires (9-2, 18ème).

Valenciennes plus qu’un promu

Pas de changement de physionomie dans ce second acte. Fort de son avance, Valenciennes gère la possession de balle. Les deux effectifs étant assez jeunes, le rythme ne baisse pas pour autant. Les actions s’enchaînent et confirment la supériorité du collectif nordiste. Plus réalistes dans le geste final, les Chtis font trembler les filets des hommes du Loiret à plusieurs reprises (12-2, 30ème). Au final, sans véritable portier de métier, Orléans ne disposait pas, malgré leur courage et leur abnégation, d’arguments suffisants pour contrer la force de frappe valenciennoises. Les joueurs de Hauts de France confirment leurs ambitions et leur statut d’outsider dans la course au titre.

 

FC Blois 41 – USR Futsal : 5-5 (4-1)

Statistiques du match

klf-j1-usr-futsal-fc-blois-41

Bien malin celui qui aurai pronostiqué le résultat de ce match fou entre le FC Blois et l’USR Futsal. Après un début de match très fermé entre deux formations qui se craignent, ce sont les Blésois qui vont ouvrir le score. Madane parvient à glisser le ballon au fond des filets en deux temps, malgré la première intervention de Drouault (1-0, 5ème). À peine le temps de célébrer ce but que les coéquipiers du capitaine De Meulemester sont déjà revenus à hauteur. Sur sa première occasion Martin égalise sur une frappe en pivot (1-1, 5ème).

Mais l’entame de match est bien à l’avantage du Fc Blois qui va assommer son adversaire en seulement quelques minutes. Petites erreurs grandes conséquences pour les rouge et blanc et c’est Bara qui en profite par deux fois (3-1, 8ème) puis Kara sur un exploit individuel de haute voltige (4-1, 11ème). Le score ne bougera plus durant les dernières minutes de cette première période, notamment grâce à des défenses sérieuses et appliquées.

Un parfum de rigueur

La seconde mi-temps est un copié-collé des 10 dernières minutes, avec une domination stérile des hommes du Président Yahyaoui. Les partenaires de Nessah ne parviennent pas à passer le rideau défensif de l’USR Futsal, bien plus compact qu’en première période. Le temps défile et très peu d’occasion à se mettre sous la dent si ce n’est une lourde frappe de Martin qui heurta l’angle de la barre transversale de Ajablati. Château-Renault demeure patient et très rigoureux tandis que le Fc Blois reste joueur. Sûrement un peu trop, car à vouloir enfoncer un clou déjà bien planté, ils vont laisser des espaces et le payer cash.
Il reste alors quatre petites minutes quand Bonnamy, réduit la marque d’une jolie volée suite à une ouverture princière de Leroy (4-2, 36ème). Un but anecdotique ? Bien au contraire. Il sonne la révolte des siens. Dans la foulée, Benichou en contre-attaque ajuste le gardien des marine et rose (4-3, 36ème).Et ce n’est pas fini, un vent de folie soufle sur ces dernières minutes ! La fratrie Martin-Benichou va causer bien des misères à leurs adversaires en cette fin de partie. Ils vont inscrire, tour à tour, deux buts, qui vont permettre aux Renaudins de passer devant a 1″40 de la fin du match (4-5, 39ème).

Dénouement cruel pour les camarades d’Itoua qui pensent se faire coiffer alors qu’ils avaient ce match bien en mains. Sentiment prolongé lorsque le portier Drouault sort vainqueur d’un duel avec Madane à quelques 40 secondes du terme en sortant le ballon du visage… Mais il était écrit que ce match n’en resterait pas là. Sur une ouverture lumineuse de Nessah, au cœur de la défense adverse, les Blésois sauvent les meubles avec l’égalisation de Madane à 14 secondes du buzzer (5-5, 40ème).

Pas facile de savoir qui fait la bonne opération avec de tels retournements de situation. USR Futsal paraissait moins armé que le FC Blois, mais la rigueur tactique qu’ils ont imposé, leur a permis de garder espoir… et même d’entrevoir la gagne en toute fin de match. A l’inverse, Blois semble perdre un point mais pourra se consoler car ils ont bien failli repartir bredouille de ce piégeux derby.

AJA Futsal – TAYMATE Futsal : 5-5 (1-1)

Statistiques du match

klf-j1-aja-futsal-tayamte-champion-aff

Taymate peut être content du point ramené de Charentes Maritimes car la défaite ne fut pas loin pour le Champion de France en titre. Les visiteurs ont toujours couru après le score tout au long de la rencontre. La première période fut très fermée. Si Aulnay ouvre la marque (1-0, 4ème) par Collardeau, c’est bien Taymate qui se montre le plus dangereux. Ghoumed à deux reprises puis Mamia butent sur le jeune portier local, Baussay, qui va réaliser une grosse perf’.

D’habitude si efficace en contre, Blois reste inefficace dans le geste ultime. Il faut la vista de Gambord pour voir Taymate égaliser (1-1, 12ème). Privé de ballon la plupart du temps, l’AJA s’en remet à ce qui fait sa force ces dernières saisons, sa solidité défensive. Mais à force de subir, les protégés du coach Connan cumulent les fautes et la sanction tombe à quelques secondes de la pause. Mais il était dit que le gardien charentais était dans un grand soir. Il repousse le jet-franc adverse et permet à ses coéquipiers d’atteindre la mi-temps sur un score de parité.

Le Champion de France malmené

Après une reprise un peu décousue, Aulnay prend le match en main. En deux minutes, les locaux vont faire rugir leur chaud public en inscrivant 3 buts (4-1, 28ème). En contre Poupard, Santa et Herault creusent l’écart face à une formation loir-et-chérienne totalement absente. Il faut toute l’expérience de son capitaine Isit pour que Taymate relève la tête et conserve l’espoir (4-2, 31ème). Sauf que le temps passe, le match devient de plus en plus tendu entre les deux équipes. Sur un nouveau coup d’accélérateur et un penalty, le champion de France revient à hauteur des partenaires de Rouge, créant un grand silence dans la salle. Il reste moins de deux minutes à jouer.

Lorsque Santa trompe une nouvelle fois Mebarki dans les ultimes instants, le plus dur semble fait pour les joueurs d’Aulnay (5-4, 39ème). Le Champion va tomber. Mais c’est mal connaître Blois, qui, comme l’année dernière, croit en ses chances. Sur une passe hasardeuse, Ghoumed intercepte et cette fois trompe l’excellent Baussay, qui cette fois ne peut rien. (5-5, 39ème). Malgré la poignée de secondes qu’il reste à jouer, le score ne bougera plus. Avec le match précédent, le nul 5-5 semble être la marque du jour. Le championnat KLF 2017-2018 promet. A noter le bon arbitrage sur la journée du trio Boulehat F., Bourdaraud M. et Drouault S.

VAUVERT Futsal – GAILLAC Futsal : 20-2 (8-2)

Statistiques du match

klf-j1-vauvert-gaillac-futsal

Vauvert n’a pas tremblé. Ils avaient quitté l’année 2016-2017 sur une victoire en Coupe de France, mais n’avaient pas pu tenter de défendre leur titre de champion de France. Une grosse frustration. Les gardois retrouvaient, pour cette première journée de KLF, Gaillac Futsal, équipe néophyte à ce niveau. Sur le papier, la formation de Vauvert-St-Gilles Futsal était armée, lourdement même. Avec plusieurs internationaux présents dans ses rangs, les intentions étaient claires. Gagner. D’autant plus qu’ils jouaient à domicile. Face à eux une jeune équipe de Gaillac motivée et tentant tout pour faire déjouer l’ancien champion de France.

Le début de match est tonitruant pour les locaux qui ouvrent le score et double mise par Yamani D dès l’entame de match (2-0, 3ème). En contre, les visiteurs vont revenir grâce à une belle frappe croisée de Benali (2-1, 4ème). Mais les vauverdois, touchés par cette réduction du score, ne vont conserver le rythme et l’intensité d’un match de KLF. Ils prennent le jeu à leur compte. L’écart va très vite se creuser pour atteindre les sept buts d’avance au quart d’heure de jeu (8-1, 16ème). Dépassés par la vitesse adverse, les visiteurs réagissent avant la pause. Sur un nouveau contre éclair, Benali vient dribbler le gardien international Alcaraz (8-2, 18ème). Le tableau d’affichage ne bougera plus jusqu’à la pause.

Vauvert marque les esprits.

Vauvert-St-Gilles, plus technique et plus en place tactiquement, ne va pas baisser le pied. Gaillac défend mieux mais Gaillac défend plus bas. Et Vauvert en profite. Privés de ballon, les tarnais s’essoufflent et encaissent logiquement plusieurs buts. Surtout dans les cinq dernières minutes avec un gros trou d’air qui donne une ampleur trop importante au score. Affitou marquera le dernier but à quelques secondes de la fin d’un joli enchaînement. Profitant de cette orgie de buts, Alexis Ain (6 buts) prend la tête des buteurs devant Yanis Aksil (4 buts) de Valenciennes Futsal. La victoire est là, pour Vauvert Futsal, qui se rassure pour son entrée en lice. L’apprentissage du haut niveau pour Gaillac ne fait que commencer, mais ce groupe, très jeune, semble promis à un bel avenir.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *