colombie championne amf

COLOMBIE CHAMPIONNE D’AMÉRIQUE DU SUD

A l’issue d’une finale à sens unique (6-0 face au Venezuela), la Sélection Féminine de Colombie a remporté le championnat d’Amérique du Sud de Futsal. Le brésil complète le podium avec un ultime succès face au Paraguay.

colombie championne amf

Les favoris au rendez-vous

Favorite de la compétition, la Colombie a parfaitement géré sa compétition, devant son public. Jamais vraiment inquiétée, excepté contre le Brésil en phase de poule (3-3), la formation colombienne a imposé son jeu à tous ses adversaires, notamment au tenant du titre, le Venezuela, en finale. Vainqueur 6-0 de ce gros choc, la Colombie s’affiche comme le favori principal des prochains mondiaux (novembre 2017 en Catalogne).

Avant de remporter ce sacre continental, le pays hôte à du s’extirper d’une poule difficile. Le tirage au sort a offert un grand écart de niveau pour les deux premières journées de compétitions. D’abord une entrée en lice plus que facile face à la Bolivie (21-0) qui n’a pu rivaliser. Puis une superbe finale avant la lettre face au Brésil, autre grand favori de la compétition. Dans une ambiance survoltée, les deux équipes n’ont pas réussi à se départager (3-3), offrant une rencontre hyper spectaculaire. Enfin, pour le dernier match de groupe, la Colombie a facilement passé l’obstacle Argentin, qui a pourtant longtemps résisté, avant de craquer physiquement. Le Brésil réalisant le même parcours, c’est à la différence de buts que la Colombie sort en tête de son groupe.

De l’autre côté, le Venezeula règne sans partage sur sa poule, en alignant les succès 6-1, 5-2… Champion d’Amérique du Sud en titre, le Venezuela compte bien conserver son trophée. Derrière, la lutte à trois pour le second ticket est très féroce. Au final, c’est le Paraguay avec une victoire arrachée face à son voisin de l’Uruguay (3-2), qui accède aux demi-finales.

Le Brésil éliminé sans perdre

L’affiche des demi-finales reste le choc entre le Brésil et le Venezuela. Et la rencontre va tenir toutes ses promesses. Les deux sélections vont s’offrir des temps forts leur permettant tour à tour de prendre l’avantage au tableau d’affichage. Mais au final, c’est sur un score nul et spectaculaire (5-5) que les deux équipes atteignent la fin du temps réglementaire. Il faut donc attendre la séance de tirs au but, sous haute tension, pour connaître le premier finaliste. Le tenant du titre, maître de ses nerfs, remporte 1-0 ce difficile exercice et reste en course pour la défense de son titre. Grosse désillusion pour le Brésil qui est éliminé sans avoir perdu une seule rencontre du tournoi.

L’autre demi-finale offre moins de suspense. Toujours aussi facile dans le jeu offensif, la Colombie prend très vite l’avantage face au Paraguay. Les guarani vont toujours courir après le score, sans jamais réussir à inquiéter leurs adversaires. S’inclinant 5-2, le Paraguay disputera la petite finale face au Brésil.

La petite finale justement, démontre la suprématie dans le tournoi des 3 principaux favoris. Si deux sont en finale, le troisième, le Brésil, confirme qu’il y avait bien sa place. Tentant d’oublier sa déconvenue de la veille, le Brésil se « venge » et s’impose facilement 5-1 face à un Paraguay très fatigué. Une chose est sûre, il faudra compter sur la sélection auriverde pour le titre mondial dans quelques semaines à Balaguer.

colombie campeon feminin futsal

La Colombie écrase la finale

A l’inverse de sa demi-finale face au Brésil, le Venezuela ne va jamais exister dans cette finale. Ayant sans doute lâché trop de forces dans la bataille face au Brésil, la Vinotinto va concéder une lourde défaite (6-0) face à la Colombie. Un score qui ne reflète pas le niveau général du Venezuela au cours de la compétition. De l’autre côté, les cafeteros ont honoré dignement ce sacre continental. Devant une salle en fusion, chaque but faisait monter de plusieurs degrés l’ambiance locale. C’est donc dans une joie immense qu’au de coup de sifflet final les joueuses colombiennes ont fêter leur titre avec leur public. Scènes de liesses dans le Colisée archicomble.

 

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *