vauvert-vainqueur-coupe-de-france-amf

CdF : Vauvert à l’expérience

CdF : Vauvert à l’expérience

En s’imposant dans les dernières secondes face au FC Blois 41, Vauvert Futsal conserve son titre devant son public à l’issue d’une finale très serrée. Le club gardois remporte pour la troisième la compétition.

vauvert-vainqueur-coupe-de-france-amf

Très attendue, la finale de la Coupe de France de Futsal AMF 2017 a tenu toute ses promesses. Entre le tenant du titre et l’équipe surprise de la saison, le duel s’annonçait passionnant, il l’a été pour les nombreux spectateurs présents. Malgré une forte chaleur, les protagonistes de cette belle finale ont offert un spectacle et du suspense jusqu’au bout.

Vauvert Futsal – FC Blois 41 : 5-3 (2-2)

Buts Vauvert : Garcia (2), Benmohamed R., Yamani D., Yamani C.
Buts Blois : Madane (3)
Arbitrage : Oudgou – Lebeau

Madane, toujours aussi efficace

Dès les premières minutes de jeu, il parait évident que les deux formations se craignent. Pour ce premier affrontement de leur histoire, les deux équipes ont opté pour une tactique quelque peu frileuse offensivement. Laissant les joueurs très voir trop isolés en attaque pour faire la différence. Si bien que la finale a du mal à se lancer, débutant sur un faux rythme. Il faut un contre de Vauvert sur une interception en milieu de terrain pour voir le cadet des frères Benmohamed ouvrir le score sous la clameur du public (1-0). Ce but lance vraiment les débats et le rythme s’accélère. Menés, les blésois ne paniquent pas et réagissent en sollicitant le portier local à deux reprises. Et logiquement sur une remise parfaite de la poitrine, Madane égalise juste avant le quart d’heure de jeu (1-1).

blois-vauvert-futsal-coupe-de-france

Les deux équipes dos à dos

En moins d’une minute la rencontres s’enflamme. Les joueurs commencent à se livrer un peu plus et trouvent des espaces. Oublié au second poteau, Madane, encore lui, est parfaitement servi par Dinar (1-2). Blois reprend la main. Mais c’est de courte durée. Car 40 secondes plus tard, Vauvert recolle au tableau d’affichage, grâce à son gardien. Sur une relance mal maîtrisée de son homologue, Garcia reprend de volée le ballon un peu long et lobe parfaitement le dernier rempart adverse (2-2). La finale est totalement relancée et le public, tout comme la température, chaud bouillant. C’est sur ce score de parité que les deux équipes rejoignent, non pas les vestiaires, mais les portes de sorties pour prendre un peu d’air.

De retour sur le parquet de la salle Robert Gourdon, les 10 acteurs repartent de plus belle. Chiari, pour sa dernière sous le maillot vert et noir pense redonner l’avantage aux siens, mais sa frappe n’est pas cadrée. De l’autre côté, Blois cherche patiemment la faille en espérant pouvoir s’appuyer sur son buteur international maison. C’est d’ailleurs encore lui qui va redonner un but d’avance aux loir-et-chériens. Dos au but, Madane se déjoue de son défenseur et glisse le ballon entre les jambes du portier gardois (2-3). Le FC Blois 41 mène au score et semble avoir fait le plus dur. Mais Alcaraz, coach vauverdois du soir, conserve sa stratégie de rotation régulière de son effectif. A l’inverse de son homologue blésois qui conserve ses hommes de base. Plus alertes, les locaux se montrent dangereux par leur vitesse.

Garcia, l’homme du match

fabien-garciaMais l’égalisation va venir une nouvelle fois de l’homme du match, Garcia, le portier vauverdois. Alors qu’il est pressé par un joueur dans sa surface, il dégage-frappe en direction du but adverse. Beaucoup trop avancé et mal placé, le gardien visiteur, pourtant très bon, se fait surprendre une seconde fois, dans l’euphorie générale (3-3). Non seulement le dernier rempart local réalise de beaux arrêts, mais il vient d’inscrire deux buts en finale de la Coupe de France. Historique. Malgré ce coup du sort, les hommes du président Yahyaoui restent concentrés. Ils ne sont qu’à un petit but du sacre.

Le temps tourne et les organismes se fatiguent. Outre la chaleur, la période de ramadan rend les efforts plus difficiles qu’à l’accoutumée. Si les deux effectifs sont concernés, l’absence de rotation du banc blésois laisse imaginer que les organismes sont en souffrance. Grâce à son pilier défensif, Dinar, Blois tient. Les deux équipes se rendent coup pour coup et tentent de forcer la décision, Menadi et Vachaud touchant du bois. La décision va se faire sur la vitesse d’exécution des locaux, en contre.

Un money-time décisif

A vingt secondes du buzzer, Yamani D. est à la conclusion d’une belle chevauchée, sonnant le glas de son adversaire (4-3). Les supporters locaux sont en joie mais la rencontre n’est pas terminée. Le FCB possède du talent et tout peut arriver. Même un dernier but. Alors que les partenaires de Missonsa se ruent à l’attaque et s’offrent une ultime occasion, ils vont se faire punir sur le buzzer. Chakib Yamani vient succéder à son frère au tableau d’affichage après avoir fixé le gardien (5-3).

Pour la troisième année consécutive, Vauvert Futsal remporte la Coupe de France de Futsal AMF. Une sacrée performance qui vient faire oublier quelque peu une saison en demi-teinte et la perte du titre de Champion de France. Les gardois ont du puiser dans leurs réserves pour se défaire d’une formation du FC Blois 41 toujours aussi impressionnante. Après un parcours parfait, les protégés du coach El Yousfi échouent de peu pour une première saison. L’expérience a parlé dans le money-time de la rencontre. Nul doute que la formation centréenne en prendra note pour l’année prochaine.

Après 2015 et 2016, Vauvert Futsal peut inscrire 2017 sur son palmarès. Véritable spécialiste de la Coupe de France, la formation gardoise remporte un nouveau trophée, une habitude ces dernières années. Le travail précieux de son staff sur les dernières saison n’y est sans doute pas étranger.

vauvert vainqueur coupe de france futsal amf

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *