usr-aja-klf-futsal-aff

KLF : Puget et Château-Renault s’échappent

KLF : Puget et Château-Renault s’échappent

Grâce à leurs succès respectifs sur les anciens leader, Vauvert et Aulnay, Puget Futsal et USR Futsal ont réalisé les bonnes opérations du week-end. Flash Futsal reste en vie, Le Mans confirme sa remontée.

Les manceaux continuent leur remontada

Le Mans SF – Bracieux Futsal : 15-3 (4-1)
Le Mans : Tabelout (6), Bouhenni (4), Bouhoutt (3), Servais, Gawronski
Bracieux : Edouard (3)

bracieux-le-mans-klf-futsal-aff

Une large victoire sur le papier, pourtant les partenaires de Clément ont vendu chèrement leur peau. Une nouvelle fois avec un effectif réduit et sans remplaçant, Bracieux Futsal affrontait une équipe du Mans toujours aussi solide.

Bien décidé à relever la tête et créer la surprise Bracieux démarre la rencontre pied au plancher. Les dix premières minutes sont très disputées et très équilibrées au cours desquelles le Manceau Bouhenni et le buteur Bracilien Édouard on trouvés la faille et les filets adverses (1-1, 11ème). Mais la douzième minute marque un premier tournant avec les deux buts coup sur coup de Tabelout (3-1, 12ème). Bracieux ne cesse pourtant pas d’y croire et juste avant la mi-temps Poullin va manquer l’occasion de ramener les siens dans le bon tempo. Le pivot solognot bute sur le dernier rampart sarthois. Pire, sur le contre Gawronski enfonce le clou pour les rouge et noir. (4-1, 19ème).

Une mi-temps de trop pour Bracieux

Comme lors du match aller entre ces deux formations les hommes de Erdinç Ozkan vont dérouler en seconde période. Ils ne laisseront plus aucun espoir à leur adversaires du jour, pour qui les efforts de replacement deviennent de plus en plus difficiles. Tabelout, Bouhoutt et leurs coéquipiers deviennent plus tranchants et marquent buts sur buts.
Les courageux Braciliens ont une nouvelle fois craqué. Score lourd mais néanmoins logique au vue de la seconde période maîtrisée par les joueurs du Président Rousseau.

L’USR Futsal s’impose en patron

USR Futsal – AJ Aulnay Futsal : 6-0 (2-0)
USR : Bouceta A. (2), Raby (2), Mellot, Sailly
AJA : –

usr aja klf futsal amf

Le choc de cette journée opposait les deux leaders de KLF Nord. Il a offert un très beau spectacle à la petite centaine de spectateurs présents dans le chaudron de Château-Renault. Pas de round d’observation dans cette rencontre puisque Raby convertit sa première occasion et ouvre le score sur une lourde frappe du pied droit (1-0, 3ème). Grosse entame des Rouges qui oblige le portier visiteur à s’employer à plusieurs reprises, pour stopper les tentatives de Baudry et Bouceta S., et entretenir l’espoir de revenir. Et Aulnay aurait pu revenir, parvenant à trouver quelques décalages intéressants. Mais chaque tentatives de Bierry et ses coéquipiers sera annihiler par Bloner, le gardien du temple Renaudin.

L’orage passé, les Vice-champions de France reprennent le dessus. Ils inscrivent un second but par l’intermédiaire de leur capitaine Mellot, en embuscade, après une parade du gardien Charentais (2-0, 12ème). Fin de période plutôt équilibrée et rondement maîtrisée par les camarades du pivot international, Martin. Ce dernier manquera de peu d’inscrire son 13ème but en KLF cette saison, sur un coup-franc qui se logeait sous la barre sans la nouvelle intervention de Bierry V.

Château-Renault s’appuie sur sa défense

La seconde période démarre tambour battant avec de beaux mouvements de part et d’autres pour le plus grand plaisir du public. Les gardiens sont mis en évidence et les débats s’équilibrent. Mais l’USR Futsal semble tout de même évoluer un ton au dessus de son adversaire. Fort de son expérience et surtout de ses deux buts d’avance les locaux gèrent. Rien ne réussira aux joueurs de Guillaume Conan dans cette partie. Même lorsque les arbitres de la rencontre leurs accorderont un pénalty, Giraud butera sur l’imperial Bloner. L’écart va même grandir sous l’impulsion des très bons Bouceta A. et Raby qui inscriront tous les deux un doublé (5-0, 37ème). C’est enfin le jeune Sailly qui va clore la marque d’un intérieur du pied plein de sang-froid (6-0, 39éme).

Lourd revers pour l’ AJA et très belle opération pour Chateau-Renault. Les hommes du Président Pineau se donnent un peu d’air. Ils deviennent seuls leader avant d’affronter Le Mans SF, lors de la prochaine journée de Kappa Ligue Futsal.

Flash se relance

Vauvert Futsal – Flash Futsal : 3-4 (1-3)
Vauvert : Tadli, Yamani D., Benmohamed W.
Flash : El Aimer, Delayahe, Gilli, Cariat

vauvert-flash-klf-futsal-aff

Ils n’avaient pas le droit à l’erreur. Après leur 1ère défaite contre Puget lors de la 1ere journée de Kappa Ligue zone Sud, les Flashmen devaient à tout prix gagner pour espérer une qualification aux finales nationales. Mais face à eux, les vauverdois, champion de France et double vainqueur de la coupe de France pouvaient en cas de victoire faire un grand pas vers la qualification et enterrer Flash.

Et tout commence tambour battant avec un coup franc marqué par le vauverdois Anis Tadli. Coup-franc contré qui trompe le gardien de l’équipe de France et de Flash, Clément Granjon. (1-0, 5ème). Mais à peine le temps de savourer que l’international français Wacil El Aimer égalisa après un gros travail du pivot visiteur (1-1, 5ème). Le match est de qualité, Vauvert a la possession mais ne parvient pas à se créer des occasions. Et les tenants de la coupe de France le payent. En 1 minute, Flash marque 2 buts sur des errements de la défense locale (1-3, 13ème).

Une fin de match à suspense

A la mi-temps Vauvert est mené de 2 buts, mais les joueurs du coach Nepoty vont sortir des vestiaires avec de meilleures intentions. Et ça paye. A la 22e minute, un pénalty est sifflé et Darif Yamani ne manque pas l’occasion de ramener à un but son équipe. (2-3, 22ème).

Il reste alors 18 minutes à Vauvert pour égaliser, et 18 minutes à Flash de bien défendre et jouer les contres. Et ça marche, Flash défend bien, gênant Vauvert. Les Flashmen se procurent les plus grosses occasions de la 2e mi-temps. Delahaye, encore lui part en contre. Il trouve le poteau gauche, avant de reprendre le ballon d’une demie volée, elle aussi stoppée par le poteau. Flash manque le break. Alcaraz sauve un tir à bout portant d’un Delahaye en feu, fièrement honoré d’une sélection avec l’équipe de France contre la Catalogne le week-end passé.

Il reste encore un peu de temps et Vauvert pousse. Et sur une passe second poteau, Walid Benmohamed surgit pour égaliser à 39e ! (3-3, 39ème).Vauvert pense arracher le match nul, mais sur un coup franc décalé, Christophe Cariat frappe fort, le gardien est masqué et le ballon finit dans le but après avoir touché le poteau ! (3-4, 39ème).

Flash pense avoir fait le plus dur alors qu’il reste encore quelques secondes de jeu, mais Foued Benmohamed, à 2 secondes de la fin provoque la 6e faute de Flash. Le chronomètre se bloque à 39’58. Darif Yamani a la balle du match nul sur ce jet-franc. Mais sa frappe trouve le montant. Flash l’emporte 4-3 après un match de haute volée !

La confirmation Puget Futsal

Puget Futsal – Lambesc Matagots : 9-1 (2-1)
Puget : Formentini (2), Pugliese (2), Hammami (2), Demasse, Contiginani, Ascencio
Lambesc : Dragonetti

puget-lambesc-klf-futsal-aff

Après une belle première victoire lors de la 1ere journée de Kappa Ligue, les Varois de Puget pouvaient, après la défaite de Vauvert, prendre seuls la première place du championnat.

Leurs adversaires, Lambesc, pour leur première apparition au championnat national se déplaçaient sans coach, ni remplaçant. Leur capitaine, Gwenael Dragonetti, nouvel international français, allait devoir assumer son nouveau rôle. Après une belle entame de match, les matagots de Lambesc ouvrent le score par leur capitaine (0-1, 3ème). Les Rouge et Noir marquent même un 2e but, refusé pour sortie de balle. Ce but invalide aurait pu changer quelque chose, mais Puget venu en nombre commença à devenir dangereux pour Lambesc. Sans un grand Anthony Esposito, portier de Lambesc, les varois seraient rapidement revenu au score. Il faut attendre la 18e pour voir Puget égaliser par Mathieu Pugliese. Et dans la foulée, Lucas Formentini permet aux siens de passer devant (2-1, 19ème).

Lambesc finit par craquer

A la mi-temps, Puget est devant, mais Lambesc, sans remplaçant s’est procurée les plus grosses occasions et aurait pu mener de 2 buts. Seulement au retour des vestiaires, les varois prirent le dessus physiquement et tactiquement. Puget se montre plus dangereux, arrive à poser son jeu en 2 minutes fait le break (4-1, 24ème)

S’en suit un dernier quart d’heure difficile pour Lambesc qui voit Puget maitriser une fin de match à sens unique. Il reste 5 minutes et Puget mène 7-1 avant que Kevin Tran Dhin se procure une énorme occasion. Mais encore une fois il n’arrive pas à conclure pour Lambesc. Mathieu Pugliese et Yoann Hammami s’offrent un doublé de leur côté en fin de match. Le duo la marque à 9-1 en faveur de Puget. Dur pour Lambesc, qui avec la présence d’un banc, aurait sans doute pu rivaliser davantage avec leurs adversaires du jour.

 

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *