france-catalogne-aff

La France remporte son double duel face à la Catalogne

La France remporte son double duel face à la Catalogne

Face à un adversaire catalan moins expérimenté qu’à l’accoutumée, la France a su saisir sa chance en remportant les deux tests matches qui lui étaient proposés ce week-end à St-Martin de Crau et Lambesc. Vainqueurs 2-0 et 3-2, les tricolores ont dominé les débats pendant deux jours. A confirmer lors du prochain rassemblement en avril.

equipe-de-france-futsal-amf-aff-2017

France- Catalogne : 2-0 (0-0)
France : Martin (37′), Yamani (39′)
Catalogne : –
Arbitres : Oudgou – Sampaio

Statistiques de la rencontre

A l’issue d’une rencontre plutôt maîtrisée dans l’ensemble, la France s’impose logiquement face à une jeune formation catalane. Martin et Yamani ont offert un succès mérité en toute fin de rencontre. En manque de repères après plusieurs mois sans jouer, la sélection nationale tricolore a du attendre les derniers instants de la rencontre pour faire la différence. Ne prenant que peu de risques les Bleus ont eu du mal à bousculer le collectif catalan. S’ils manquaient parfois de solution offensives, nos hôtes ont tout de même réussi à inquiéter notre sélection. Sans la très bonne prestation du portier tricolore, le score ne serait pas resté vierge très longtemps. Dangereux à plusieurs reprises les hommes du coach Cariat ont longtemps buté sur l’arrière-garde catalane. Très fermée, la première période n’est pas très riche en occasion, si ce n’est quelques attaques avortées. Pas assez précis dans le dernier geste ou portant trop le ballon, les français n’ont pas réussi à valider leur domination. Pire, sur un jet-franc sanctionnant une sixième faute, Granjon a du sortir une nouvelle parade décisive, pour maintenir un score vierge à la pause.

La Catalogne finit par craquer

Plus tranchant au retour des vestiaires avec un bloc un peu plus haut, les tricolores monopolisent le ballon. Les catalans ne trouvent moins de solutions et subissent davantage la pression des partenaires de Carion. Malgré une possession largement en leur faveur, les français n’arrivent pas à déstabiliser totalement la défense. Pourtant la France est tout proche d’ouvrir le score lorsqu’Affitou décale Ben Mohamed, mais le poteau repousse la reprise du gardois. Puis, Sadok, Martin et El Aimer vont buter tour à tour sur le très bon portier catalan. En terme de gardien, la France n’a rien à envier à son homologue, avec une prestation haut de gamme du dernier rempart tricolore, Granjon, qui réalise un « blanchissage », rare à ce niveau. Finalement, la rencontre va basculer dans les trois dernières minutes. Si en première mi-temps la France avait concédé un 9 mètre, c’est au tour des catalans de cumuler les fautes. Spécialiste en la matière, Martin ne tremble pas et ouvre la marque (1-0). Il était temps. Sur l’engagement, nos adversaires tentent de mettre plus de rythme, en se portant vers l’avant. Mais Yamani profite d’une relance rapide de Granjon pour filer seul au but. Le vauverdois glisse le ballon au premier poteau et donne un peu plus d’ampleur au succès tricolore (2-0).

Ovationnés par le nombreux public de St-Martin de Crau, les joueurs français ont remercié leur supporters pour les encouragements, en leur donnant rendez-vous le lendemain pour la revanche.

 

france-catalogne-aff

France- Catalogne : 3-2 (1-2)
France : Sadok (18′), Grasso (36′), El Aimer (39′)
Catalogne : Ventéo (7′), El Hamri (15′)
Arbitres : Oudgou – Bari

Statistiques de la rencontre

Après un succès acquis en fin de rencontre, la France ne voulait pas connaître le même scénario. Le début de match le confirme très vite avec plusieurs occasions nettes devant les buts catalans par Malyh (photo) et El Aimer. Mais le portier et ses montants empêchent les français d’ouvrir logiquement le score. Après cinq minutes intenses, où nos adversaires ne sortent pas de leur camp, le pire arrive. Sur sa première attaque, en contre, la Catalogne trouve la faille et douche les ardeurs tricolores par Venteo (0-1). Dur. La défense bleue a finalement tenu 47 minutes avant de craquer pour la première fois du week-end. Les débats s’équilibrent et les ibères s’enhardissent. Les visiteurs sentent que ce but a semé le doute dans le camp français. Sur un débordement de Martin, côté droit, Deschamps pense égaliser mais le poteau repousse la frappe du nouvel international. Encore une fois, au quart d’heure de jeu, El Hamri profite d’une interception au milieu de terrain, pour remporter son face à face (0-2). Les catalans sont redoutables d’efficacité à l’inverse des partenaires de Lahcene. Malgré ces deux coups du sort, la France continue d’imposer son jeu. Cela va finir par payer avec une passe appuyée d’El Aimer dans la surface, pour Sadok, qui détourne la balle d’une talonnade dans les filets adverses (1-2). Cette réduction fait du bien juste avant la pause sifflée par le duo Oudgou-Bari.

La France réagit en fin de match

Comme les trois premières périodes disputées jusqu’ici, la dernière sera également très serrée entre les deux formations. Serrée, mais beaucoup plus dense en terme d’occasions. Dès la reprise, les protégés du coach Cariat tentent de jouer plus haut. Les actions s’enchaînent. Par deux fois Malyh puis El Aimer trouvent les poteaux sur des décalages d’école. Le score n’évolue pas et le temps passe. De leurs côtés, les hommes du sélectionneur Lopez montrent qu’ils peuvent être dangereux également. Alcaraz est obligé de s’interposer à plusieurs reprises. Finalement c’est à nouveau sur phase arrêtée que la France va faire la différence. Sur une combinaison sur coup-franc tout d’abord, où Grasso termine par une frappe pied gauche au premier poteau (2-2). Une égalisation qui donne un peu de folie à cette fin de match. Usés par la privation de ballon, les catalans vont commettre une sixième faute à une minute de la fin sur Delahaye, qui joue bien le coup. Même sanction que la veille, cette fois c’est El Aimer qui transforme l’offrande (3-2).

Les dernières secondes vont tout de même offrir plusieurs opportunités de K-O de part et d’autres. La France, en premier, se procure deux contres mal négociés. Et sur un dernier corner tricolore, une mauvaise couverture défensive laisse partir deux joueurs catalans en contre… Seuls face au dernier rempart Alcaraz, nos adversaires tergiversent… et frappent à côté. Gros soulagement sur le banc français car il restait moins de trois secondes à jouer…

Victoire au forceps au final pour la France qui aurait du se mettre à l’abris d’entrée de jeu. Un deuxième succès en deux jours, qui a concrétisé les progrès réalisés par le groupe dans son ensemble. Sous les yeux du nouveau consultant de luxe, Alain Dopchie, les tricolores ont proposé de belles prestations, qui doivent lancer les bleus vers 2019. Toutefois d’ici là, il reste du travail et tout le monde en est bien conscient.

A noter le parfait accueil des organisateurs locaux de St-Martin de Crau et Lambesc, que l’AFF remercie, ainsi que les municipalités respectives pour la mise à disposition des équipements sportifs.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *