rfc-aja-klf-j6-futsal

KLF : le duo de leader s’échappe

KLF : le duo de leader s’échappe

Les résultats de la 6ème journée de KLF ont permis au duo de leader, USR Futsal et l’AJA Futsal, de creuser l’écart en tête de classement. Romorantin pointe à trois points, Le Mans et Blois à cinq.

rfc-aja-klf-j6-futsal

AJA Futsal – Romorantin FC : 3-2 (0-1)
AJA : Connan V. Giraud, Rouge
RFC : Deschamps, Moujdam

Longtemps indécise, l‘affiche de la journée s’est finalement jouée dans les toutes dernières secondes. Mené pendant 39 minutes, le leader est parvenu à arracher la victoire à vingt cinq secondes du buzzer. Favori au coup d’envoi, l’AJA Futsal domine le début de partie, mais de façon stérile. Les charentais vont même se faire surprendre par Romorantin en milieu de période. Deschamps perce dans l’axe et ouvre le score d’une frappe décroisée (0-1). Quelque peu endormis par le rythme adverse, les protégés du coach Connan se montrent que peu dangereux, si ce n’est sur des frappes en angle fermé qui trouvent cependant le montant ou la barre. En contre, le RFC met à contribution le très bon portier aulnaysien s’en pouvoir trouver la faille.

Aulnay dernière équipe invaincue

Peu de temps après avoir retrouvé le terrain, l’AJA va égaliser sur un centre au premier poteau. Tout est à refaire. Très tactique la rencontre a du mal à s’ouvrir, à l’instar des défenses respectives. Laissant le ballon à son adversaire, Romorantin attend son heure. Suite à une frappe stoppée, le RFC part en contre et reprend l’avantage trois minutes plus tard (1-2).  Aulnay décide alors de monter d’un cran et presse les solognots très haut. Le match reste très fermé, Aulnay ne réussissant pas à faire fructifier sa nette domination en terme de possession. Mais à l’instar du duel remporté in extremis face à USR Futsal, le leader va renverser la tendance en moins d’une minute. Sur un tir repoussé une premier fois, Giraud frappe à nouveau et égalise avec l’aide du poteau (2-2). Il reste un peu plus d’une minute à jouer. Suffisant pour que l’AJA profite d’une contre attaque avortée de Romorantin pour jouer un 3 contre 1. Décalé sur la droite, Rouge trouve la lucarne et crucifie le RFC (3-2). Aulnay n’aura mené que 25 secondes dans la rencontre, mais les plus importantes, les dernières.

Le leader est donc la dernière formation invaincue cette saison et s’affirme comme le favori de la poule à présent. Pour Romorantin, le brin de réussite n’est pas au rendez-vous depuis trois matches mais reste sur le podium.

usr-bra-klf-j6-futsal

USR Futsal – Bracieux Futsal : 11-2 (3-1)
USR : Martin (3), Bouceta S. (2), Bouceta A. (2), Mellot (2), Bonnamy, Baudry
BRA : Clément, Edouard

Si le score final peut paraître lourd, USR Futsal a tout de même du attendre la seconde période pour faire plier son adversaire. Malgré une nouvelle fois un effectif réduit au strict minimum, les braciliens ont rivalisé le temps d’une mi-temps. Brouillon, Château-Renault va finir tout de même par ouvrir le score après cinq minutes de jeu, logiquement. Mais Clément égalise, après un premier avertissement quelques secondes plus tôt, logique (1-1). Plus rapide, plus technique et surtout plus complet, le vice-champion de France commence à mettre sa patte sur la rencontre. La vista des frères Bouceta suffit à faire la différence en cette première période. Les Rouges rentrent aux vestiaires avec deux buts d’avance (3-1).

USR Futsal déroule

C’est avec un état d’esprit plus agressif que les partenaires de Martin reviennent sur le parquet. L’effet est immédiat. Vingt secondes de jeu et déjà l’écart se creuse. Dépassés et fatigués de courir après le ballon, les joueurs de Bracieux subissent les assauts adverses. Les buts s’enchaînent à rythme régulier et le score enfle. L’international Mellot, blessé de longue date, en profite pour inscrire ses premières réalisations de la saison et terminer homme du match. Au final six joueurs différents vont inscrire au moins un but pour USR Futsal (11-1). Comme d’habitude, les Piegosh ne ferment jamais le jeu et finissent par sauver l’honneur grâce à l’éternel Edouard, dans les derniers instants (11-2).

Château-Renault maintient le rythme imposé par Aulnay et conserve sa place de co-leader. Pour Bracieux, les matches se suivent et se ressemblent, malgré toute la bonne volonté du groupe.

Taymate Futsal – Le Mans SF : 5-5 (1-2)
TM : Isit, Ouamar, Mamia N., Hadar, Asani
LSF : Girard (2), Sadok, Babuscu, Senoussa

Petite surprise pour ce dernier duel de l’après-midi. La formation du coach Pichard, qui a parfaitement accueilli cette 6ème journée de compétition, n’est pas passée loin d’un gros coup. En perdition depuis deux matches, Taymate aurait pu, du, remporter cette rencontre avec un peu plus d’expérience. C’est pourtant Le Mans qui prend les choses en main après dix minutes, en inscrivant deux buts coup sur coup (2-0) grâce à Girard et Sadok. Sonnés par cette absence de concentration, les locaux vont tout de même revenir dans la partie. Isit redonne espoir aux siens juste avant la pause (1-2).

Fin de match à suspense

La seconde mi-temps est totalement folle. A peine le temps d’engager que Blois a déjà égalisé par Mamia (2-2). Les débats s’équilibrent. Grâce à son capitaine, Taymate prend l’avantage pour la première fois du match (3-2), trois minutes plus tard. Mais la joie est de courte durée, les sarthois recollent au score dans la foulée (3-3). Après une période d’accalmie de cinq minutes, le spectacle reprend. Biens décidés à prendre les deux points de la victoire, Blois pousse. Haddar redonne un but d’avance aux siens (4-3). Le Mans ne lâche rien et revient à hauteur sur une belle action collective (4-4). On joue les deux dernières minutes. Sur un nouveau contre, Asani pense avoir offert un précieux succès aux siens (5-4). Mais c’est sans compter sur l’expérience sarthoise. Alors qu’il reste vingt secondes à jouer, Girard permet aux visiteurs d’arracher le point du nul (5-5).

Mauvaise affaire au classement pour les deux équipes, qui piétinent, même si elles reprennent un point à Romorantin, troisième. A noter le nouvel arbitrage impeccable du duo Rémy-Lebeau.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *