KLF – J1 : USR Futsal déjà devant

USR Futsal a su profité de cette première journée de Kappa Ligue Futsal organisée à domicile pour prendre la tête de la compétition. Surprises pour Le Mans, qui chute d’entrée face à Romorantin, et Aulnay qui concède le nul face au promu Blois. Prochaine journée le 8 octobre en Charentes Maritimes.

KLF – J1 Résultats :

AJA Futsal – Taymate Futsal : 5-5 (3-2)
Le Mans Sarthe Futsal – Romorantin FC : 7-8 (1-4)
USR Futsal – ASO Futsal : 10-5 (5-2)

aja-taymate futsal

AJA Futsal – Taymate Futsal : 5-5 (3-2)
AJA : Chat (2), Connan, Touvron, Rouge
TDF : Ouamar (2), Salmi (2), Aarab
Arbitrage : Remy J.

Début de match où Taymate a la possession du ballon. Pourtant c’est Aulnay qui profite en contre des espaces laissés par les blésois (2-0 à la 5ème minute par Chat et Connan). Blois ne se démobilise pas et revient rapidement dans la partie grâce à un doublé de leur capitaine Ouamar (2-2 17′). Mais en cette fin de mi-temps, c’est l’AJA qui concrétise une erreur d’inattention. En marquant dans la continuité du buzzer sur une jolie frappe croisée de Touvron donne l’avanate aux siens (3-2 à la mi-temps).
La seconde période repart sur le même rythme avec des occasions de part et d’autres. Le promu, bien décidé à jouer un rôle important cette saison en KLF, recolle au score. Une nouvelle fois, Salmi est à la conclusion dès la la deuxième minute (3-3). Un match de fou où les Charentais et les hommes de Hicham Hammoudou rendent coup pour coup et convertissent chaque situations. Rouge (AJA) et Aarab TDF) permettent au score de passer à 4-4 à la demi-heure de jeu.
Le très bon Bierry, repoussant les assauts rouge et blanc, ne pourra ensuite éviter à Taymate Dwawal de passer devant au tableau d’affichage, pour la 1ère fois du match, grâce une nouvelle fois à l’insaisissable Salmi (4-5). Mais la formation charentaise, expérimentée et pleine de ressources ne perd pas espoir et revient dans la partie. Dans les toutes dernières minutes Chat conclut au second poteau un joli mouvement de ses camarades (5-5). Fin de match et résultat nul équilibré entre deux équipes qui ont vendu chèrement leur peau et qui ont offert un très beau spectacle.

Guillaume Connan  (coach Aja) : « On a fait une bonne entame de jeu, on a pris rapidement l’avantage et pour moi la mi-temps a été pour nous. Malheureusement, après on a fait des erreurs défensives. On ne monte pas sur le porteur de balle, on laisse trop d’espaces. On les laisse jouer et logiquement ça revient au score. Et là on les laisse encore espérer et du coup de ça nous plombe moralement. On fait une mauvaise entame de deuxième mi-temps. Pour moi ça nous coûte le match face une équipe toujours aussi combative et qui a résisté au score sans jamais baisser les bras. Je travaille avec mon équipe depuis 2 ans. J’ai 4 joueurs titulaires avec beaucoup, beaucoup d’absent, soit par manque de licence soit des blessés. On souhaitait commencer par une victoire mais bon on prend le nul et c’est important de ne pas repartir avec 0 point. Voilà on s’en contentera et on va continuer à bosser pour engranger un maximum de points cette saison. »

Romorantin fait chuter Le Mans

but-leblanc-romorantin-futsal

Le Mans Sarthe Futsal – Romorantin Futsal Club : 7-8 (1-4)
LSF : Traore (2), Bereau (2), Rechard (2), Rondeau
RFC : Leblanc (3), Zimal (3), Bourdaraud, Boudjam
Arbitrage : Remy J.

Malgré un effectif décimé, le Romorantin Futsal Club s’est imposé dans les dernières minutes face à l’un des favoris de la poule Le Mans Sarthe Futsal (8-7). Si les solognots dénombraient l’absences de plusieurs joueurs cadres dans leurs rangs, il en était de même pour leurs adversaires du jour.
Dès la première minute, Leblanc, bien servi au second poteau, ouvre la marque pour le RFC et donne le ton à la rencontre (0-1). Huit minutes plus tard, même action, avec Zimal qui déborde pour Leblanc au second, mêmes cause, mêmes effets (0-2). Le break est fait, mais de courte durée. En effet, Le Mans réduit l’écart sur corner dans les secondes qui suivent sur une mésentente défensive et une tête à bout portant de Traore (1-2). Finalement, Zimal puis Bourdaraud permettent de creuser l’écart juste avant la pause. Logique à la vue du nombre d’occasions que s’offrent les Orange (1-4).
Après un gros choc en fin de première période, Lagouch, le portier du RFC, peine logiquement à retrouver ses esprits et son talent. Les sarthois en profitent pour recoller au score en trois minutes (4-4). S’engage alors un mano à mano qui durera toute la seconde période. Le Mans prend l’avantage par deux fois, mais Romorantin ne lâche rien et égalise à chaque fois (5-5, 6-6). Alors qu’il reste moins de cinq minutes à jouer, les manceaux mènent toujours d’un but (7-6). C’est alors que Zimal va s’offrir un cavalier seul, éliminant trois adversaires à lui tout seul et ramène ses coéquipiers à hauteur (7-7). On rentre dans les deux dernières minutes. Sur une action bien construite côté gauche, Boujdam reprend un ballon repoussé par la défense et le propulse dans le petit filet adverse (7-8). Il ne reste plus qu’aux RFC Boys à tenir les ultimes secondes, ce qu’ils vont parvenir à faire malgré la pression sarthoise. Grâce à ce succès qu’il n’a pas volé, Romorantin engrange deux points qui font du bien au classement.

Mikael Bourdaraud (Coach Romorantin) : « Il faut l’avouer c’est une victoire un peu inespérée. Certes nous profitons d’une formation du Mans pas au complet, mais nous non plus nous étions loin d’être au complet. Nous aurions du tuer le match en première période où l’on creuse l’écart mais on gâche beaucoup. Nous avons failli le payer cher avec le retour attendu de nos adversaires en seconde période. Après le choc juste avant la pause, notre gardien a eu besoin de se remettre dans le bain. Je suis fier de mes troupes qui ont tout donné pour arracher un précieux succès. Une victoire importante pour le moral et sur laquelle nous ne comptions pas vraiment. Maintenant, le championnat est long. Toutes les équipes semblent avoir élever le niveau et la compétition sera dure. Deux points de pris, c’est super, mais surtout une prestation à confirmer dans 15 jours. Et là il reste du travail. »

Château-Renault prend la tête

USR Futsal – ASO Futsal : 10-5 (5-2)
USR : Raby (4), Martin (2), De Meulemester (2), Baudry, Sailly
ASO : Ben Omar (2), Echakouri, Ziane, Ziani
Arbitrage : Remy J.

maxime-raby-usr-futsal-klfL’ultime rencontre de cette 1ère journée de KLF spectaculaire à elle aussi tenue toute ses promesses avec un grand nombre de buts. Pas moins de 15 au total pour le plus grand plaisir de gradins bien remplis. Round d’observation dans ces dix premières minutes où la tactique défensive prendra le pas sur les occasions de buts. Malgré tout, c’est la formation Orléanaise forte de ses récentes recrues Belges, qui va lancer les hostilités avec l’ouverture du score du talentueux Ben Omar (0-1).
Cette ouverture du score concédée va décomplexer les joueurs de Château-Renault qui vont ensuite prendre d’assaut la cage adverse. Cinq minutes folles où l’USR Futsal va revenir puis creuser un écart déjà décisif. C’est tout d’abord Martin, en position de pivot, qui montre la voie en égalisant d’une jolie frappe croisée. Puis vient le tour de De Meulemester, Sailly et Raby (photo) par deux fois pour enfoncer le clou (5-1, 15′). Mais à deux minutes de la mi-temps le remuant Ben Omar redonne de l’espoir aux siens à la conclusion d’un beau mouvement collectif (5-2 à la mi-temps).
La seconde période repart sur les chapeaux de roues avec une pluie d’occasions et c’est une nouvelle fois les camarades du capitaine Fournier qui vont faire le trou en aggravant la marque par Raby et Baudry (7-2, 29′). Mais Les hommes du coach Swan Choza ne l’entendent pas de cette oreille. Sur un haut pressing, ils mettent en difficulté le vice-champion national, efforts récompensés puisqu’en quatre minutes ils vont inscrire trois buts par Echakouri, Ziane et Ziani. (8-5, 37′). Trois dernières minutes de haut vol où l’expérience des locaux va encore parler. Non satisfait de ce résultat déjà positif, les rouges vont accentuer leur domination en concrétisant trois dernières actions grâce de nouveau à De Meulemester, l’intenable Raby et enfin l’international Martin qui clôturera le bal sur un dernier raid. (10-5).
Château-Renault et Romorantin tapent du poing sur la table en prenant la tête du Championnat National et montrent de suite leurs ambitions malgré une concurrence qui s’annonce rude cette saison…
Mickaël Martin (coach USR Futsal) : « Je suis content du travail réalisé par mes garçons aujourd’hui. Tout le monde a été sérieux et a bien assimilé les consignes. Nous avons fait un match quasi plein avec 35 très bonnes minutes sur 40. A nous de corriger le tir pour livrer des copies sans fautes. Mais c’est une très bonne entrée en matière aujourd’hui.
La première place est anecdotique il reste 13 journées et beaucoup de choses vont se passer. Mais il est clair qu’il était important de démarrer sur une victoire à domicile face à cette très belle équipe d’Orléans. C’est chose faite. L’important est d’être dans les 3 au terme des 14 journées et ce ne sera pas mince affaire. Nous sommes conscients que cette saison le championnat va être très relevé car toute les équipes ce sont bien renforcés durant la trêve. De notre côté, il n’y a eu que peu de mouvements au club. L’infirmerie est déjà bien remplie avec les absences longues durées de Mellot, Bouceta et Drouault… Mais c’est le jeu, autour de décembre j’espère récupérer 1 voir 2 d’entre eux pour instaurer encore plus de concurrence.
Nos têtes sont déjà tournés vers la prochaine journée de Kappa Ligue Futsal où nous affronteront Le Mans. Il nous reste donc 15 jours de préparation afin d’arriver sur ce match dans les meilleures dispositions physiques et tactiques. »

 

  •   
  •   
  •