france-futsal-kazakhstan

Eurofutsal J4 : la France et le Champion d’Europe éliminés !

Eurofutsal J4 : la France et le Champion d’Europe éliminés !

Malgré une grosse d’ébauche d’énergie et l’opportunité de s’imposer, la France s’arrête en quart de finale après sa défaite 3-2 contre le Kazakhstan. Surprise avec l’élimination de la Biélorussie, Championne d’Europe en titre, par l’Italie (1-0).

france-futsal-kazakhstan

France – Kazakhstan  : 2-3 (1-1)
FRA : Martin (19′), Dahmani (38′)
KAZ : Kononenkov (16′), Mapyxov (30′), Acenkov (37′)

Encore une fois il n’a pas manqué grand chose à la France pour passer un cap lors de grandes compétitions internationales. Il y avait pourtant la place face à une très bonne équipe Kazakh, très joueuse, qui offre des espaces. Le début de match est très prometteur avec des tricolores qui rentrent de suite dans la partie. Un peu trop agressif, les bleus sont vite sanctionnés par trois fautes alors que l’on à peine depuis cinq minutes. Heureusement, nos adversaires montrent également un surplus d’engagement et équilibrent les comptes en milieu de période. Sur un temps fort, les partenaires de Grasso se procurent deux face à face mais le portier fait les arrêts qu’il faut à la limite de la zone. Alors que la France semble avoir pris l’ascendant, le Kazakhstan va punir une mauvaise couverture défensive (0-1). Dur. Nos bleus, qui jouent en rouge pour l’occasion, ne vont pas douter longtemps puisque Martin va égaliser deux minutes plus tard. Kadri fait la différence côté droit et centre fort au second poteau. Le joueur de Château-Renault se jette et coupe la trajectoire du ballon qui termine au fond de filets (1-1). Logique. Un but qui fait du bien puisque l’on jouait les dernières secondes de la mi-temps.

Les tricolores vont entamer la deuxième mi-temps comme ils ont fini la première en dominant leurs adversaires. Récupérant haut le ballon, ils profitent des espaces pour mettre en place quelques bons mouvements collectifs. Malheureusement, ni Greco sur un nouveau face à face remporté par le gardien kazakh, ni Kadri au second poteau n’arrive à offrir l’avantage à la France. Pire, sur un contre, nos adversaires sanctionnent une action un peu confuse où Granjon est bousculé dans sa surface sur son intervention (1-2). Il faut marquer sur ses temps forts au niveau international, et la France l’apprend à ses dépends. Les joueurs Kazakhs semblent marqués physiquement mais tiennent le coup défensivement. Ils vont même faire fructifier leur avance, toujours en contre après une interception plein axe (1-3). Sur l’action suivante, un fol espoir renaît, Chiari se faisant ceinturer dans la surface. Dahmani transforme le penalty et tout est encore possible (2-3). La France pousse et le Kazakhstan est au bord de la rupture avec une nette baisse de régime depuis quelques minutes. Malgré le ultimes assauts tricolores le tableau d’affichage ne bougera plus. La frustration est grande pour le duo Cariat-Ouanane et leurs hommes, qui passent si proche d’une grosse performance. La jeunesse du groupe et le manque d’efficacité n’ont pas permis de passer l’obstacle. La France jouera donc pour une place d’honneur face à la Biélorussie ce vendredi.

fra-kaz

Dans les autres résultats, une grosse surprise avec l’élimination de la Biélorussie, championne d’Europe en titre. Dans un match ultra serré où la décision n’est intervenue que sur jet-franc à oins de cinq minutes du terme de la rencontre, l’Italie a mérité sa victoire. Les transalpins seront opposés aux tombeurs des français en demi-finale. L’autre affiche du dernier carré opposera la R2publique Tchèque, qui s’est sorti du piège norvégien très difficilement (2-1) à la Russie, qui n’a laissé aucune chance à Israël.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *