coupe-de-france-futsal-amf-orleans-le-mans

CdF : une finale Le Mans – Vauvert

CdF : une finale Le Mans – Vauvert

Tenant du titre, Vauvert Futsal défendra son bien au mois de juin prochain lors d’une finale inédite face à Le Mans Futsal. Saint-Gilles et Orléans sont éliminés sans démériter.

coupe-de-france-futsal-amf-orleans-le-mans

Vauvert Futsal – FC Saint-Gilles : 7-2 (1-0)
VF : Messadoui (2), Yamani C, Ben Mohamed, Tadli, Chiari, Yamani D.
FCSG : Bari, Malyh

Attendu au tournant après une saison de KLF un peu décevante, Vauvert Futsal confirme sa parfaite gestion des matches importants. Avec un effectif pour une fois au complet, les locaux ont eu besoin d’une mi-temps pour prendre la mesure de leur adversaire. Très serrée, la première période n’a vu qu’un seul petit but, de Messaoudi, pour le tenant du titre au quart de jeu. Peu enclines à se projeter vers l’avant et offrir des espaces, les deux formations ont passé vingt minutes à se jauger, même si St-Gilles peut regretter les deux neuf mètres manqués en fin de période.
Il faut attendre le retour des vestiaires pour voir la rencontre s’enflammer. En deux minutes, les hommes de coach Nepoty creusent l’écart (3-0) avant que Bari répondent dans la foulée (3-1). L’espoir renaît côté visiteurs, surtout que Malyh trompe Alcaraz alors qu’il reste huit minutes à jouer (3-2). A peine le temps de douter pour Vauvert puisque Yamani C. redonne deux buts d’avance à ses partenaires, qui cette fois ne vont plus rien lâcher (4-2). Ben Mohamed, dans la minute suivante, fait le break et met fin au suspense (5-2). La fin de partie va être maîtrisée par les locaux, qui vont ajouter deux nouvelles réalisations sur jet-francs (7-2). Le FC St-Gilles tombe pour la première fois de la saison mais pourra se concentrer sur la course au titre de Champion de France, où il retrouvera son bourreau du jour lors d’un Final 5 qui s’annonce passionnant.

ASO Futsal – Le Mans Futsal : 4-2 (1-1)
ASO : Ziane (2)
LSF : Dinga (2), Beatrix et Babuscu

Grande première pour Orléans et Le Mans qui n’avaient jamais atteint ce niveau de compétition. Normal que le début de match soit fermé pourrait-on croire ? Pas du tout,  à l’instar du visage proposé en championnat, les équipes présentes sont portées vers l’avant et vont vite le prouver. Dinga va ouvrir la marque pour Le Mans dès la cinquième minute, refroidissant la chaude ambiance locale (0-1). Toujours aussi adroit devant le but, le buteur maison, Ziane, égalise trois minutes plus tard, la rencontre est lancée (1-1). Mais après un départ canon, plus rien ne sera inscrit jusqu’à la pause malgré les nombreuses tentatives, la tension prenant le pas sur l’efficacité et surtout les gardiens sortant le grand jeu.
Après avoir glacé les supporters castelrenaudais au tour précédent, les sarthois vont récidiver en trois minutes. Dinga, Beatrix et Babuscu vont, tour à tour, faire la différence et porter le score à 4-1 pour le leader de KLF. Il reste tout de même dix minutes à jouer et tout n’est pas plié, surtout que Ziane montre la voie en réduisant l’écart sur l’engagement (4-2). Obligés de presser les visiteurs, les protégés de Coach Fakhri mettent de l’intensité dans la fin de match et s’offrent plusieurs opportunités de recoller à la marque. Malheureusement, la qualité technique de la troupe à Zadok vient à bout de la volonté de l’effectif local, pourtant nombreux. Les locaux ont beau pousser, avec le soutien de leur public, rien n’y fait. Le Mans reste invaincu et se qualifie pour sa première finale de Coupe de France. L’ASO Futsal s’arrête là mais peut nourrir quelques regrets car la qualification était possible.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *