KLF : Saint-Gilles au Final Five !

Grâce à sa nouvelle écrasante victoire face à Flash Futsal, le Futsal Saint-Gilles s’est qualifié pour le Final Five 2016 où il pourrait être rapidement rejoint par Le Mans Sarthe Futsal, solide leader au Nord. Dans les autres résultats, le Champion AFF, USR Futsal se reprend, tandis que Vauvert concède le nul à domicile face à Puget.

alexis-deschamps-futsal-romorantin
Le Romorantin Futsal Club crée la surprise de la journée face à l’ASO Futsal

Flash Futsal – Futsal St-Gilles : 3-12 (2-4)
FF : Gas (2), Max
FSG : Azizi (3), Erras (2), Malyh (2), Meziane (2), Bensaid, Jahrou, Daoudi

Grâce à ce large succès le Futsal Saint-Gilles est officiellement qualifié pour le Final Five 2016, ne pouvant être rejoint au classement avec huit point d’avance au classement sur le troisième du championnat. Les hommes du coach Oudgou ont encore une fois démontré leur mainmise sur la compétition face à un adversaire certes diminué. Toujours aussi efficace offensivement et hermétique défensivement, le leader de la poule n’a jamais été inquiété par Rodilhan. D’ailleurs, la première minute lance de suite les débats avec l’ouverture du score pour St-gilles qui prend rapidement le large (2-0) avant de voir les Flashmen répondre et réduite l’écart (3-2) après un temps mort judicieux. Mais le but encaissé juste avant la pause va faire mal à Flash qui ne s’en remettra pas (4-2). Sans possibilité de rotation, les partenaires de Meilhac, encore une fois précieux à la marque, vont connaître la tempête offensive adverse, encaissant un but toute les minutes ou presque en début de seconde période. Le score est déjà de 9-2 alors qu’il reste dix minutes à jouer et que Max fait parler son expérience pour sauver ce qui peut l’être (9-3). La fin de rencontre est totalement en faveur des coéquipiers d’un Azizi intenable en attaque. Flash Futsal vient de griller un ultime joker dans la course aux finales nationales, finales que joueront Malyh et sa troupe en juin prochain.

IGP Vauvert Futsal – Puget Futsal : 6-6 (3-4)
IGP : Ait El Hadj (2), Salah (2), Benmohamed W., Yamani D.
PF : Roll (2), Lajnef M., Briffoteau, Demasse, Conte

Avec la défaite de Flash Futsal, une victoire aurait permit à Vauvert de prendre une option sur la deuxième place, mais les vainqueurs de la coupe de Futsal AMF 2015 ont concédé un nul logique face à une formation varoise entreprenante. Les locaux savaient qu’il ne fallait pas prendre à la légère un adversaire qui ne s’était incliné que d’un petit but (5-6) lors du match aller. Puget va d’ailleurs confirmer cette impression en validant une bonne entame de match (0-1). Il faut attendre le quart d’heure de jeu pour voir la rencontre s’enflammer et les deux formations se répondre coup pour coup (2-2).  Après cinq minutes de calme, le tableau d’affichage va à nouveau s’emballer dans les dernières minutes. Sanctionnés par des jet-franc les varois laissent Vauvert revenir à hauteur avant de reprendre l’avantage par Roll et Briffoteau (3-4).
De retour sur leur terrain les vauverdois vont accélérer devant leurs supporters. Salah va changer la physionomie de la rencontre avec un doublé en une minute qui donne un but d’avance aux locaux (5-4). Décidément, les oppositions entre ces deux équipes sont surprenantes. Il faut dix minutes aux coéquipiers de Lajnef pour digérer ce retour adverse. En progression lors des dernières sorties concernant la gestion des fins de match, Puget Futsal va confirmer son nouveau statut. Encore une fois, la rencontre bascule en deux minutes, Demasse et Conte trompant le pourtant très bon portier international Alcaraz coup sur coup (5-6). Les ultimes instants sont stressant mais Vauvert va finir par égaliser grâce à la technique d’Ait El Hadj (6-6). Nul logique qui n’arrange aucun des protagonistes,  mais plutôt Saint-Gilles et Rodilhan. Rien n’est joué pour la seconde place.

 

usr-futsal-romorantin-futsal
Derby a sens unique pour USR Futsal face à Bracieux Futsal

USR Futsal – Bracieux Futsal : 14-4 (4-0)
USR : Mellot (3), De Meulemester (3), Messaoudi (3), Fournier (2), Bouceta (2), Martin
BF : Edouard (2), Poimul, Chevalier

Cette 6ème journée de Kappa Ligue Futsal est peut-être un tournant de la saison, du moins l’avenir nous le dira. En effet le Champion en titre qui pointait à la 4ème place avant les rencontres du week-end s’est largement imposé et profite des échecs d’Aulnay et d’Orléans, qui précédait USR Futsal au classement, pour reprendre seul le fauteuil de dauphin juste derrière Le Mans SF.
Le match démarre tambour battant pour les rouges avec l’ouverture du score de l’international Mellot dès la première minute de jeu d’une jolie frappe croisée. (1-0 , 1ère min.) Pas le temps de souffler pour Bracieux, le pressing très haut de l’USR leur empêchant la sortie propre du ballon et nouveau but à la 3ème minute par De Meulemester (2-0, 3ème min.). Les hommes de Terry Édouard essayent par du jeu long de repousser les assauts Renaudins bien aidé par un très bon Picard dans les barres. Mais la défense de Bracieux va céder par 2 fois avant la pause par Bouceta et Fournier (4-0, mi-temps).

La seconde période ressemblera étrangement à la première, avec un pressing très haut des Champions AFF, qui étouffe son adversaire du jour. Les buts s’enchaînent malgré les efforts de Bracieux, efforts toutefois récompensés par la réduction du score de Poimul  (7-1). Château-Renault ne panique pas et reprend vite le dessus avec des actions d’école et des coup-franc travaillés qui permettront à De Meulemester de s’offrir un triplé. Malgré tout, Bracieux ne lâche pas et oblige les rouge et blanc à commettre des fautes. La sanction tombe, 2 jets francs qui permettent à Édouard de s’offrir lui aussi un doublé. (12-4). Mais il était écrit que l’USR Futsal clôturerait le score et enfoncerai un peu plus le clou,  Martin puis le jeune Messaoudi en iront aussi de leurs buts dans les toutes dernières secondes (14-4, fin du match). Château-Renault se rassure tandis que Bracieux grille un précieux joker dans la poursuite vers le podium.

AJA Futsal – Le Mans Sarthe Futsal : 12-2 (5-2)
AJA : Connan V., Bierry
LSF : Girard (5), Sadok (4), Babusculu (2), Beatrix

Nouvelle démonstration pour le leader de la poule. Toujours invaincus depuis septembre, les protégés du coach Ozkan ont encore une fois déroulé leur futsal. Malgré un effectif limité, Le Mans Sarthe Futsal impose son jeu, technique et fluide. Pourtant Aulnay n’est pas n’importe qui et tente de bousculer le collectif adverse, rien n’y fait. Sadok et Girard lancent parfaitement les sarthois dès le coup d’envoi, obligeant l’AJA Futsal a courir après le sore (0-2). Si les hommes de Guillaume Connan réduisent l’écart, cela reste insuffisant pour inquiéter les verts (1-3). Malgré tout, les débats s’équilibrent et il faut attendre la dernière minute pour voir le leader prendre le large au tableau d’affichage (2-5).
La seconde période sera a sens unique. Malgré leur courage et leurs bonnes intentions, les charentais ne peuvent rivaliser et finissent par lâcher mentalement, à l’instar des précédentes équipes opposées au Mans. Les buts défilent à intervalles régulier coupant court à tout retour adverse. Le choc entre deux prétendants au Final 5 a très vite tournée en faveur des favoris pour le titre suprême. Avec trois points d’avance que le quatrième, Le Mans s’assure une petite marge pour la qualification alors qu’Aulnay manque l’occasion de consolider sa palce sur le podium qu’il doit quitter en faveur d’USR Futsal, vainqueur de Bracieux. La course aux trois premières places promet beaucoup.

ASO Futsal – Romorantin Futsal Club : 6-7 (1-6)
ASO : Ziane (3), Kaba (2) Sarr
RFC : Deschamps (3), Duquenet (2), Cardoso (2)

Grosse et seule surprise véritable de cette sixième journée de KLF. A domicile, devant son publique et malgré un effectif fourni, l’ASO Futsal s’est incliné face à une formation du Romorantin Futsal solidaire et réaliste. Pourtant c’est Orléans qui ouvre le score plutôt rapidement par le meilleur buteur de KLF, Sarr (1-0). Mais cela sera le seul but inscrit au cours de cette période pour les locaux. En effet, à partir de là, la jeune formation solognote va offrir une leçon de réalisme offensif. En une minute et deux décalages, Duquenet permet aux visiteurs de faire la différence (1-2). Placés en défense, les orange attendent les contres et profitent de l’agressivité locale mal maitrisée pour bénéficier de jet-francs. Deschamps ne manque pas la cible (1-4). ASO Futsal change de tactique et presse haut mais rien n’y fait. Pire, le RFC continue de creuser l’écart par Cardoso qui s’offre un doublé juste avant la pause (1-6).

Sans doute secoués par leur coach Fahkri dans les vestiaires, les locaux ne tardent pas à marquer avec deux buts dans les premières minutes (3-6). Malgré les parades de Bourdaraud Y., Orléans grignote son retard petit à petit, profitant de la baisse de régime des visiteurs qui souffre d’un banc réduit au minimum avec un joueur (4-6). Avec deux nouveaux buts au quart d’heure sur un festival de Ziane, l’ASO égalise et croit en la victoire. Romorantin sait qu’il faut tenir et qu’une performance de chois est à portée de main. Les deux équipes jettent leurs dernières forces dans la bataille. La décision va se faire sur un nouveau jet-franc où Deschamps réalise un 3 sur 3 (6-7). Les partenaires de Kaba vont pousser jusqu’à la dernière seconde, en vain. ASO Futsal conserve tout de même sa place sur le podium à la faveur de la défaite d’Aulnay. Pour Romorantin c’est le premier succès de la saison.

  •   
  •   
  •