best-player-coupe-latine-futsal-france

Coupe Latine : la France échoue en finale

Coupe Latine : la France échoue en finale

Défaits lors de la séance des tirs au but par la Principauté de Monaco alors qu’elle avait la finale en main, la France ressort frustrée de sa participation à la Coupe Latine 2015 qui s’est déroulée à Imperia ce samedi. L’Italie complète le podium d’une compétition d’un bon niveau parfaitement organisé par la Fédération Italienne de Futsal (FIFs).

 monaco-futsal-team
France – El Salvador : 5-2 (3-1)
Buts : Robert, Adams, Max, Formentini, Benmohamed
Premier match et déjà match à élimination pour un accès en finale. Face à une formation d’Amérique Centrale, les tricolores décident de laisser le ballon à leurs adversaires dans un premier temps pour observer la façon de jouer su Salavador, sélection dont le staff français ne possède que peu d’éléments. Basé sur de nombreux déplacements, le collectif américain s’avère relativement stérile où la France est rarement mis en danger. Les hommes de Christophe Cariat jouent en contre et se montrent dangereux à plusieurs reprises. Les bleus obtiennent d’ailleurs un penalty (7′), manqué ! Heureusement, 30 secondes plus tard , Benmohamed sert Robert idéalement placé au second poteau pour l’ouverture du score 1-0, logique. La France se met en fin en marche et confisque le ballon avec beaucoup d’applications dans les passes et les déplacements. A la dixième minute, une action débutée dans ses propres neufs mètres déboucha par un jeu en triangle Max, Robert, Adams avec le second but de la journée (2-0). Mais les tricolores vont retomber dans leurs travers et à la 17ème, un jet franc consécutif à notre 6ème faute permet à la sélection du Salvador de réduire le score (2-1). Ce but concédé a le don de redonner un coup de fouet aux français qui,  par Max, font le break à 40 secondes de la pause (3-1). Une première mi-temps maitrisée, avec une application à la lettre des consignes données avant la partie.

 La seconde période repart sur les chapeaux de roue, avec une nouvelle réalisation signée cette fois Formentini, sur un travail préalable de Bensaid (4-1). Malgré une certaine maîtrise générale, les tricolores se sont pas à l’abri d’une approximation. Perte de balle axiale, le niveau international (que beaucoup découvrent) ne pardonne pas (4-2). Piqués au vif , les partenaires de Chiari redoublent d’efforts dans le repli défensif afin de ne pas laisser d’espoirs a leurs adversaires, et continuent de jouer un jeu plutôt agréable à voir.  A cinq minutes de la fin un nouvelle passe décisive de Bensaid permet à Benmohamed de mettre fin au suspense (5-2). Pour tenter de revenir au score, les salvadoriens musclent leur jeu, mais ne parviendront jamais à réduire l’écart. Victoire logique de la France qui se qualifie pour la finale. Finale surprise face à la Principauté de Monaco, qui a battu l’Italie 8-7, alors que la formation transalpine menait 3-0 après seulement huit minutes de jeu.

France – Monaco : 3-3 (1-1) 4-4 6-7 tab
Buts : Chiari, Max (2), Formentini,
Le début de la partie est assez tendue, aucune équipe n’arrivant a prendre le dessus sur l’autre formation nos joueurs semblent avoir beaucoup de mal à se « lâcher », a retrouver l’élan et l’insouciance  la demi. Sur corner, une faute d’inattention permet aux joueurs de la principauté d’ouvrir le score (0-1). Le match reste fermé, avec peu d’occasions des deux cotés , mais un contre emmené par  Robert est superbement conclu par Max juste avant de regagner les vestiaires (1-1).
france-monaco-coupe-natine-france-futsal
La seconde période va voir les deux équipes jouer au jeu du chat et de la souris  dans une course  poursuite au niveau du tableau d’affichage. La fatigue aidant les espaces se libèrent. Les rouges et blancs reprennent l’avantage assez rapidement avant que les tricolores égalisent dans la minute suivante (2-2). Puis Benmohamed décale Max qui s’offre un doublé (3-2). Il reste cinq minutes à tenir. Mais la formation monégasque, au jeu très agressif, fait déjouer nos joueurs, qui sortent de la rencontre et commettent fautes sur fautes. La sanction tome, Monaco recolle au score (3-3). Pire deux nouveaux jets francs sont sifflés en soixante secondes qui donnent l’occasion à Granjon (élu meilleur joueur du tournoi) de se mettre en valeur. Le titre se jouera donc aux prolongations. Le match devient fou. Les français prennent l’avantage par Chiari à la conclusion d’un une-deux avec Max  (4-3). C’est au tour des protégés du coach Cariat de bénéficier d’un jet franc, raté. Sans doute le tournant puisque Monaco va transformer son jet-franc sur une énième faute bleue (4-4). Séance de tirs au but. La loterie de penalties fait que la France va finir par s’incliner, très déçue d’abandonner un trophée qui lui tendait les bras. Dommage pour cette jeune sélection qui manquait d’expérience lors des moments cruciaux mais l’essentiel était d’apprendre.
Pour la petite finale , la squaddra azzura a pris le dessus 10-3 sur l’équipe du Salvador, après un début de partie très équilibré.
best-player-coupe-latine-futsal-france

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *