Equipe de france de futsal AMF uni soudé

Stage EdF à Gémozac : un groupe uni et soudé

Stage EdF à Gémozac : un groupe uni et soudé

Si le stage de l’Equipe de France de Futsal AMF reste une réussite, celui-ci fut tout de même marqué par les évènements parisiens du week-end. Minute de silence et marseillaise  à l’honneur, avec une grosse pensée aux familles des victimes.

Equipe de france de futsal AMF uni soudé

Dans des moments aussi dramatiques et tristes, il est important de rester soudé et uni, ce qui correspondait parfaitement aux intentions du staff tricolore lors de ce week-end de travail. Sérieux et appliqués, les 14 joueurs présents ont enchainé les séances techniques et vidéos. Au programme, deux séances techniques par jour, puis deux oppositions amicales en fin de journée entre le groupe France et une sélection KLF. Le tout, ponctué d’intervention vidéo, d’animations auprès des jeunes enfants de Gémozac (photo, signature de posters et ballons, etc…) et de visite de contrôle auprès du staff médical.

Un accueil parfait

Chaleureusement accueillie par les bénévoles locaux et toute l’organisation, la délégation française a grandement apprécié ses deux jours de travail passés à Gémozac, qui avait fait le maximum pour le confort de tous. Lieu d’hébergement de qualité, repas parfaits, complexe sportif de haut niveau, tous les ingrédients étaient réunis pour un bon stage de travail. Si les attentats n’avaient pas ternis un peu l’ambiance conviviale, tout aurait été parfait.
Côté sportif, de nombreux joueurs intégraient pour la première fois le groupe France, les obligeant à passer par le chant du bizu aux moments des repas. La plupart a ainsi découvert l’exigence du haut niveau, de la rigueur et de l’intensité attendue à l’échelon international. Les organismes ont été fortement sollicités, tant au niveau des gardiens que des joueurs avec déjà des blessures. Christophe Cariat et son équipe avaient besoin de tester la capacité de récupération des tricolores en vue de l’Eurofutsal 2016, qui offre 4 à 6 matches à jouer en une semaine… La Russie n’étant pas une destination facile d’accès (visa), il sera difficile pour le sélectionneur d’appeler un renfort, en cas de blessure, et le staff bleu devra compter uniquement sur l’effectif sur place. Les joueurs sélectionnés devront donc être préparés au mieux à ce grand rendez-vous. Malgré les exigences importantes et l’intensité demandée, le groupe a répondu présent.

Encore du travail

La fatigue physique a d’ailleurs pu se ressentir lors de la seconde manche entre la Sélection Nationale et la Sélection KLF. Après le succès logique du premier affrontement (10-3), le groupe France a nettement baissé de niveau et d’intensité lors du deuxième test, avec un revers (5-3) dû en grande partie à une première période ratée. Si les scores restent anecdotiques avec les nombreuses rotations et contraintes tactiques imposées, ils démontrent que l’enchainement de performances de haut niveau est difficile à atteindre. Il reste encore du travail pour le duo Cariat-Ouanane (absent lors de ce stage pour raisons personnelles avec tout le soutien de l’AFF) pour affiner ses choix de joueurs d’ici le mois de mai. La prochaine échéance, en décembre, lors de la Latin Cup, devrait contribuer à améliorer la préparation des joueurs français.

stage-gemozac-futsal-france-aff

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *