France-Catalogne : une France à réaction !

Après un départ catastrophique, la France s’est inclinée 5-3 face à la Catalogne ce samedi soir à La Talaudière lors de la première manche de cette double confrontation amicale. Frustrant car il y avait moyen de faire mieux.

France-Catalogne - La Talaudière (42) - Samedi 19 septembre 2015
France-Catalogne – La Talaudière (42) – Samedi 19 septembre 2015

Une entame de match cauchemardesque

Alors que le staff avait prévenu ses joueurs sur les erreurs à ne pas commettre en début de partie afin de bien se lancer dans la rencontre, la France a fait tout le contraire, offrant cadeau sur cadeau à un adversaire qui n’en demandait pas tant. Malgré le soutien du jeune public stéphanois et une belle tenue bleue fournie par l’équipementier Kappa, l’addition est déjà lourde avec 0-2 en cinq minutes puis 0-3 à la dixième. Le duo Ouanane-Cariat prend un temps mort et recadre les tricolores.

L’effet est immédiat. Pressing très haut des français qui recupèrent la balle plein axe par Kadri, qui décale Yamani C. Celui-ci fixe le portier catalan et croise sa frappe (1-3). Les coéquipiers de Martin dominent cette première période mais pêchent pas manque d’efficacité, tout le contraire des ibères qui ont marqué à chaque frappe. Les tricolores sont en fin dans le rythme et continuent de pousser. El Aimer va finir par trouver la faille juste avant la pause. Éliminant sont adversaire direct sur une roulette, le flashmen enchaine par une frappe sans angle qui trouve la lucarne opposée (2-3). Le match est totalement relancé. Mi-temps.

france-catalogne-futsal-amf

Une domination stérile

De retour des vestiaires, les partenaires de Granjon, qui a succédé à Alcaraz dans les buts, souhaitent conserver cette dynamique par un pressing de tous les instants. Les Bleus ont le monopole du ballon, empêchant la mise en place des systèmes de jeu espagnol. Les occasions s’enchaînent, mais les poteaux, les parades ou le manque de précision laissent les protégés de Christophe Cariat avec un retard d’un but. Une retard qui va s’agrandir à dix minutes de la fin sur un contre où le capitaine catalan fixe Granjon pour servir Feixas, seul au second poteau (2-4). Dur mais la détermination reste la même. Les organismes comment à montrer des signes de fatigue, et les espaces s’ouvrent. La technique individuelle d’Amzil va finir par payer en profitant de cette situation. La défense sang et or commet une faute dans la surface, penalty. En digne capitaine, El Majdoub transforme la sentence (3-4). La fin de match est complètement folle. Les catalans réagissent et trouvent le poteau tricolore avant que Bouceta et Yamani se montrent dangereux à leur tour. C’est finalement sur coup-franc que Faixas va mettre fin aux débats, exploitant au mieux une incompréhension française. Rageant, à la vue des efforts fournis et de la domination globale.

FRANCE – CATALOGNE : 3-5 (2-3)

France : Yamani C., El Aimer, El Majdoub
Catalogne : Cortes (2), Feixas (2), Vega

  •   
  •   
  •