Pré-Mundial : l’Argentine était trop forte !

Si la défaite (6-2) est encore au rendez-vous, la France a offert une prestation plus qu’aboutie face à l’une des meilleures formations internationales pour la dernière journée du Pré-Mundial 2015. De son côté la Catalogne également subi la loi de la Colombie (4-0).

2015_04_16_FRA-ARGQuoi de plus logique que de s’incliner face à l’Argentine, Championne du monde 1994, vice-championne 2007 et 3ème en 2011 me direz-vous ? Et pourtant, l’espace de quelques minutes la sélection tricolore a cru pouvoir réaliser un énorme exploit en accrochant l’un des favoris pour le titre mondial en Biélorussie. Davantage dans le rythme que les français, les argentins se montrent dangereux d’entrée de jeu avec un pressing tout terrain que le staff bleu avait anticipé. Oubliant de répondre à l’impact physique imposé par son adverse, la France joue trop bas et se fait punir sur un exploit individuel côté droit de l’ailier argentin qui place un missile sous la barre d’Alcaraz, impuissant (1-0). Le portier tricolore se montre beaucoup plus décisif sur trois belles opportunités sud-américaines qui aurait pu permettre à l’Argentine de creuser l’écart. Mais au contraire ce sont les bleus qui vont égaliser par Grasso, trouvé en profondeur qui ajuste l’excellent gardien adverse d’une frappe en lucarne (1-1). L’expérimenté coach albiceleste prend de suite un temps mort, trouvant son équipe pas assez efficace. L’effet est quasi immédiat avec une nette accélération qui fait très mal à l’arrière-garde tricolore qui va accusé le coup. Profitant d’un peu de chance avec un ballon dévié sur un centre/frappe appuyé, l’Argentine reprend l’avantage au tableau d’affichage (2-1). Logiquement, les ciel et blanc enfoncent le clou juste avant la pause et regagnent les vestiaires avec deux buts d’avance après un duel gagné aux 9 mètres, suivi d’une frappe sèche croisée (3-1).
Bousculé par le sélectionneur national à la mi-temps, qui sent qu’une performance de haut niveau est possible, notre jeune équipe de France revient avec une détermination certaine, bien décidée à tout donner pour ces dernières 20 minutes de jeu. Répondant aux duels plus que rugueux les français proposent également de belles phases offensives avec notamment un jeu à trois qui aurait pu être le but du tournoi sans une très belle parade du gardien argentin. Mais encore une fois, le réalisme et l’expérience sont du côté sud-américain avec une petite erreur de rotation qui se paie cash (4-1). Efficace en contre lorsqu’ils sont lancés, les tricolores vont très vite recoller au score sur une course d’El Aimer qui devant la sortie du portier adverse qui ne peut que constater les dégâts (4-2). L’espoir est de mise. Avec cinq minutes restantes à jouer, les bleus tentent le coup de poker avec une défense plus agressive et appuyée dans le camp argentin. La fin de match est très enlevée avec de nombreux espaces et des occasions de chaque côté. Sur une action litigieuse aux 9 mètres français, l’albiceleste récupère un ballon sur une action où l’arbitre aurait pu (du ?) siffler une faute et trompe en deux temps le très bon Granjon qui avait repoussé la première tentative (5-2). Dur. Malheureusement, une ultime interception en milieu de terrain offre un deux contre zéro face au gardien tricolore qui s’avoue une dernière fois battu à moins de deux secondes du buzzer. La France craque logiquement sur la fin, usée trois jours intenses face à des adversaires qui évoluent deux tons au-dessus. Défaite frustrante au final, mais tellement logique avec une Argentine qui compte 100 fois plus de licenciés seniors.

2015_04_16_FRA-ARG2Comme la France, la Catalogne enregistre une nouvelle défaite face à la Colombie qui décidément mérite son titre d’ultra favori du prochain Championnat du Monde 2015 en Biélorussie. ouvrant le score après 19 secondes de jeu, les sud-américains avaient déjà imposé leur loi aux fiers catalans. Au petit trop, les colombiens s’imposent 4-0 et peuvent partir tranquille sur Minsk, rassurés par leur état de forme

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *