Coupe Nationale Futsal : les favoris au rendez-vous !

Le plateau des 1/4 de finale de la Coupe Nationale Futsal regroupera les principaux favoris de la compétition avec les qualifications de Vauvert, Rodlihan, St-Gilles, Château-Renaut ou encore Aulnay. Seuls Marguerittes et Monteredon ont créé la surprise.

2015_03_16_montredon_futsal_aff

Marguerittes et Montredon : deux surprises
Décidément les marseillais de Bonneveine ne se fixent pas de limite. En effet, après la qualification obtenue assez facilement lors du tour préliminaire Bouche du Rhône, ils se sont brillamment imposés (7-3) face à l’expérimenté pensionnaire du défi Élite Gard, le Réal Aguilas. Après une première mi-temps plutôt équilibrée les joueurs de Gregory Bernard ont fait parler  leur technique et leur efficacité. Plus rapide sur les contre-attaque ils ont su faire la différence et joueront les 1/4 de finale de cette coupe de France. Qui saura les arrêter ? Leurs futurs adversaires sont avertis : équipe à craindre !

Surprise également pour cette deuxième rencontre de la journée avec la victoire du Petit Poucet gardois, pensionnaire du défi honneur, deuxième niveau départemental, face à Rochefort qui évolue dans le championnat national. Après deux défaites consécutives les rochefortais souhaitaient se relancer sur ce tour de coupe. Manqué. Les hommes du président Ortiz sortent la grosse performance du week-end. Difficile en effet de lutter à armes égales à seulement 5 joueurs, même face à un adversaire présumé plus fort. Les vaillants marguerittois l’ont démontré sur ce match. Déterminés à ne rien lâcher et sans aucun complexe, ils ont mené la vie dure aux joueurs de l’élite. Malgré cet effectif réduit les joueurs de Casanova ont failli cependant revenir sur une fin de match haletante. 8-6 score final. Marguerittes  jouera sa qualification en 1/4 de finale lors du match de cadrage qui l’opposera à un autre club de l’élite, Puget Futsal, équipe en pleine forme actuellement.

Des favoris au rendez-vous
Le gros score de cette journée (15-0). Privés de trois éléments très importants de son équipe, Chistophe Werra n’a rien pu faire face à l’armada vauverdoise. Les hommes de Nepoty ont démarré le match pied au plancher et n’ont jamais relâcher la pression pour étouffer leurs adversaires du jour. Privés de ballons les joueurs du Crau futsal n’ont cependant jamais refusé le jeu, tentant avec courage de tromper la vigilance des locaux, en vain… Les camarguais ont mis le rythme qu’il fallait pour scorer un maximum, respectant ainsi leurs adversaires jusqu’au bout. Moment sympathique à 3 mn de la fin quand le coach de Crau futsal a demandé à son homologue de lui donner son temps mort, le sien ayant déjà été utilisé. Demande acceptée par le coach de Vauvert. Vauvert fera les 1/4 de finale.

Match très attendu et très équilibré entre deux adversaires qui se connaissent par cœur. Les deux pensionnaires de l’élite se sont rendus coup pour coup dans ce duel indécis jusqu’au bout. Encouragés comme à l’accoutumée par un public venu en nombre, les hommes du coach Boyer ont fait le match qu’il fallait pour inquiéter des St-Gillois longtemps maladroits devant les cages adverses. Nakas, le portier local auteur d’un très bon match, a permis aux remoulinois de virer en tête à la mi temps, 2 à 0. La supériorité technique des visiteurs, et notamment de Malyh encore une fois décisif, a permis aux coéquipiers de Sampaio de revenir dans le match petit à petit. Un penalty et deux jets francs de Malyh suffisaient à faire basculer la rencontre. Dans un sursaut d’orgueil les joueurs de Remoulins revenaient cependant à un but à 1 mn du coup de sifflet final. Trop tard. Ça passe pour st Gilles (5-3). Comportement exemplaire des deux équipes dans ce match pourtant très serré.

USR Futsal dans la douleur.
C’est non sans mal que le leader du Championnat National Nord s’est qualifié pour le tour suivant face, il faut le dire, à des adversaires bien décidés à défendre chèrement leur peau. Renforcée par le retour d’absents de longue date, la formation de Marcouville City misait gros sur une qualification. Les franciliens, qui restent sur une mauvaise série (1 défaite et un nul), ont cru à la victoire mais ont, une fois encore, buté sur une équipe très solide à domicile et toujours invaincue depuis le début de saison. De plus avec deux portiers qui enchaînent les parades, le score reste très serré avec une tension grandissante. D’ailleurs, Martin réalise le geste de la soirée pour faire redescendre la pression vis à vis des visiteurs en frappant, de manière volontaire, un 9 mètres à côté à quelques minutes du coup du buzzer. Finalement, les deux équipes se départagerons au tirs-au-but (3-3 3-2 tab), décidément une spécialité locale. Fort de ce succès, Château-Renault enchaîne par un succès probant face à Meung sur Loire (6-3), qui scelle la qualif. Déconcentrés, les partenaires de l’international Gomis, très bon au demeurant, vont concédé le nul (5-5 1-2 tab) dans une partie qui ne revêtait plus d’enjeu.

2015_03_16_a_ftsal_oupeAulnay sans trop forcer.
Favori du plateau, l’AJA Futsal a profité d’évoluer à domicile devant son nombreux public pour tamponner son ticket pour le tour suivant. Après une première période très accrochée (3-2) face à Romorantin, les locaux vont faire la différence en seconde mi-temps (7-2), profitant d’une baisse de régime adverse liée au manque de rotation et aux prises de risques obligatoires pour revenir dans la partie. Idéalement lancé, Aulnay enchaîne par une opposition face à Bracieux lors d’un match décisif. Les coéquipiers de Giraud vont tuer tout suspense en inscrivant 3 buts d’entrée de jeu en pressant haut les visiteurs. Piegosh réagit en réduisant l’écart, mais de suite, les bleus enchainent et mènent 6-1 à la mi-temps. Le reste de la rencontre sera bien gérer par la bande aux frères Connan, qui valide sa présence en 1/4 de finale. Lors de l’ultime rencontre du jour, Bracieux domine logiquement (8-5) le Romorantin Futsal dans une opposition où les deux formations se savaient éliminées.