Pas de vainqueurs lors du choc de la 3ème journée de Championnat National Futsal entre USR Futsal et Marcouville city, puisque les deux équipes se sont séparées par un nul 4-4. Scénario identique pour les outsiders de la poule, AJA Futsal et Romorantin FC n’ont pas réussi à se départager lors d’un match à rebondissements (7-7)

2014_11_18_USR_City
USR Futsal – Marcouville City : 4-4 (1-1)

USR : Bouceta (2), Cherreau, Chartier
City : Ourimi, Doget, Coulibaly, Kuya

Ce samedi, pour le compte de la troisième journée de championnat national AFF, l’USR Futsal leader recevait son dauphin Marcouville City dans le Chaudron Renaudin. Le public n’est pas sorti déçu de ce beau match de futsal avec au rendez vous : buts, spectacle et état d’esprit irréprochable des 2 côtés. C’est Marcouville City qui ouvre le score avec une frappe de Khamais Ourimi qui traverse une forêt de jambes pour se loger au fond des filets locaux. (0-1, 9eme).
Pas le temps de douter pour l’USR Futsal puisque le jeune Anis Bouceta ramènera les siens dans la course 4 minutes plus tard à la suite d’un corner, il profite de l’hésitation du portier visiteur pour la glisser au fond. (1-1, 13ème).
On assiste ensuite à un bel échange tactique avec de beaux mouvements de part et d’autre mais personne ne trouvera la faille jusqu’à la pause, malgré quelques arrêts des deux côtés ainsi que des poteaux de Steve Cantin, Morgan Chereau (USR futsal) mais  les deux équipes rentreront au vestiaires sur un score nul (1-1, mt).

La deuxième période repartira sur un rythme endiablé, et sur le premier corner de Marcouville c’est Florian Doget qui est à la retombée du ballon pour placer une tête imparable (1-2, 23eme). Le public n’eut à peine le temps de se rassoir que Morgan Chereau remettait déjà les compteurs à zéro, sur une récupération de Christopher Mellot, il s’en va seul face au gardien et l’ajuste d’un plat du pied (2-2, 25eme). Château-Renault semble reprendre l’ascendant mais s’expose aux contres et sur l’un d’eux Kevin Kuya est tout proche de donner l’avantage aux parisiens mais sa frappe échoue sur le montant droit de Samuel Drouault. Deux minutes plus tard Anis Bouceta profite d’une erreur défensive, sur une passe en retrait mal ajustée, se retrouve seul face à Cédric Valony et enchaîne rapidement du pied gauche. (3-2, 30eme). Les Champions en titre semblent bien dans ce match et manquent même de faire le break sur des frappes puissantes de Mickael Martin, puis de Thomas Chartier et Stephane Leblanc qui obligent le gardien à un double arrêt plein de classe. Sur un contre Parisiens, les Rouges et blanc tergiversent un petit peu au moment de dégager et Khamais Ourimi profitant du contre décale idéalement Sekou Coulibaly qui n’a plus qu’à la pousser pour égaliser (3-3, 32eme). La fin de match est indécise avec deux équipes qui pratiquent un très bon futsal. C’est une fois de plus sur une combinaison sur corner que l’USR Futsal va reprendre l’avantage avec une tête au deuxième poteau de Thomas Chartier étrangement seul (4-3, 35eme). Mais il était écrit que ce magnifique match de ce terminerai pas comme ça, et à deux minutes de la fin Kevin Kuya s’infiltre dans la défense locale et sa frappe lourde termine au fond des filets d’un Samuel Drouault masqué. Le pressing des Champions de France durant les deux dernières minutes n’y changera rien et les deux équipes se quittent sur un match nul équitable et logique tant le score aurai pu tourner en faveur de l’une ou de l’autre (Score final : 4-4).

Mickael Martin (coach USR Futsal)
2014_11_18_martinUn vrai bon match de futsal AMF, bien arbitré et dans un état d’esprit remarquable, nous laisse espérer que l’AFF à de beaux jours devant elle. Bravo à mes joueurs ainsi que ceux de Marcou qui ont offert un très beau spectacle aux spectateurs venu une nouvelle fois nombreux. Sur le point de vue comptable ce n’est ni une bonne ni mauvaise opération, il était important de rester invaincu cette saison et c’est chose faite. Maintenant nous allons avoir le temps de bien préparer notre prochain match en janvier contre Bracieux.

 

2014_11_17_AJA_RFCAJA futsal – Romorantin FC : 7-7 (3-1)
AJA :
Giraud (4), Large, Touvron, CSC
RFC :  Leblanc (2), Chenot (2), Bouquet (2), Devaud

Nul logique et spectaculaire (7-7) entre l’AJ Aulnay Futsal et le Romorantin Futsal Club ce samedi soir. Menés à la mi-temps

Malgré un banc plus complet qu’à l’accoutumée, Romorantin rate son début de match. Aulnay ouvre rapidement la score Par Giraud dans un angle fermé côté droit puis double la marque rapidement sur un CSC d’un joueur du RFC revenu défendre (0-2). Le match est lancé. Dos au mur, les RFC Boys réagissent enfin et placent davantage leur jeu collectif. Lancé côté droit, Devaud sert parfaitement Leblanc au deuxième poteau qui termine le travail (1-2). Les débats s’équilibrent, Aulnay continue de presser haut et profite d’une mésentente pour partir en contre et tromper Bouquet après un une-deux d’école à cinq minutes de la mi-temps. Malgré quelques actions intéressantes de part et d’autre, le tableau d’affichage ne bougera plus jusqu’à la pause (1-3).
Changement de gardien et changement de visage pour le RFC en début de seconde période. A peine le temps d’engager que Chenot relance les siens sur un but de renard des surfaces avec un ballon qui traîne (2-3). C’est le moment fort des hommes du capitaine Grivotte. Bouquet, décalé le long de la ligne de touche par Doh, trouve le petit filet sur une superbe frappe croisée (3-3). AJA Futsal souffre et Romorantin hausse le rythme. Bien servi en pivot par Diguer, Devaud trompe Pere, le portier adverse, et permet au RFC de mener au score 3-4, juste avant que Bouquet, décidément intenable depuis la reprise, réitère la même action, frappe croisée – petit filet (3-5). A peine deux minutes de répit et Chenot, servi en profondeur par Bourdaraud, profite d’une feinte de Leblanc pour ajuster le gardien d’une talonnade (3-6), le but de la soirée. Il reste cinq minutes à jouer et le RFC mène de trois buts ! Oui mais voilà, Aulnay ne lâche rien comme face à USR Futsal. Sur une frappe contrée qui finie en lucarne, Giraud réduit l’écart et permet aux siens d’y croire. Surtout qu’en deux minutes et deux contres, les Charentais vont égaliser, sanctionnant un trou noir du Romorantin FC (6-6). Il reste moins de deux minutes à jouer. eblanc va tout d’abord être le sauveur de son équipe en poussant au fond un ballon qui traîne dans la surface adverse (6-7), avant d’être sanctionné d’une faute à trente secondes du buzzer. Sixième faute et jet-franc. Bourdaraud touche le ballon mais ne peut stopper la frappe puissante de Giraud, qui s’offre un quadruplé et égalise (7-7). Leblanc aura bien une ultime occasion sur un très beau mouvement offensif, mais la frappe ne sera pas cadrée. Nul logique si l’on observe les moments forts des deux équipes, Aucune des deux équipes n’a profité du nul des leaders, malgré le spectacle offert. Vivement la prochaine journée !

Mikael Bourdaraud (coach Romorantin FC)
Très beau match entre deux équipes très proche. J’espérais que l’expérience de mon effectif fasse la différence en fin de rencontre mais il faut souligner la volonté de l’AJA qui a mérité son point. A nous de continuer notre bon parcours avec un déplacement difficile à Marcouville lors de la prochaine journée en espérant corriger notre problème défensif.

Résultats et classements sur www.affs.fr

  •   
  •   
  •