La Sélection Nationale AFF enchaîne !

Confirmant sa performance de la veille, la France a nettement dominé le Kirghizistan 7-2, qui a craqué en seconde période. Malheureusement, la lourde défaite de la Norvège face à la République Tchèque (7-0) ne laisse que peu d’espoir et beaucoup de regrets…
20141002_france_kir
France – Kirghizistan : 7-2 (3-2)
France : Ben Haddou (3), El Majdoud (2), Mellot, Raby
Kirghizistan : Doubrasky, Asayev
Match piège par excellence pour les français face à l’adversaire le plus faible du groupe sur le papier, voilà e qui attendait nos tricolores aujourd’hui. Les bleus avaient pour consignes de presser haut pour éviter de se laisser endormir par le rythme qu’impose cette équipe a leurs adversaires depuis le début de la compétition. C‘est donc par un pressing tout terrain que les français débutent la rencontre, sans vraiment réussir a se procurer d’occasions. Pire le Kirghizistan se montre dangereux en contre et ce qui devait arriver arriva. A la 6éme minute, une nouvelle fois pris en contre, les français encaissent un but sur une frappe repoussée par Alcaraz qui se fait ajuster d’une balle piquée au second poteau (0-1). Trois minutes plus tard mauvais repli défensif et sanction immédiate, les blancs doublent la mise sur une accélération suivit et d’une finition au deuxième poteau. Les protégés de Julien Nepoty sont surpris, mais ne se décourage pas devant le bloc adverse qui demeure infranchissable et change de tactique avec une défense plus basse. Choix payant quand le capitaine tricolore Nicolas Vachaud servi par Raby se glisse dans la surface et se fait fauché. Penalty logique que Youssef El Madjoub transforme en prenant le portier a contre pied (1-2). Relancés par cette réduction du score les Français,  emmenés par un Ben Haddou toujours aussi intenable reviennent à égalité après un magnifique une-deux entre avec El Madjoub qui conclu d’un plat du pied (2-2). Sur un exploit personnel de Ben Haddou (photo) qui se joue de son défenseur d’une feinte et décoche un missile en angle fermé pleine lucarne la France rejoint les vestiaires sur le score de 3-2.
20141002_benhaddouEn début de seconde période, les bleus reprennent leur pressing tout terrain mais cette fois-ci en étant plus rigoureux et appliqués défensivement. Le travail de sape prote ses fruits dès la 23ème. En contre Ben Haddou délivre une offrande au second poteau à Mellot qui n’a plus qu’a pousser le ballon hors de portée du gardien et ouvrir son compteur personnel sous le maillot national (4-2). La confiance gagne le camp français et dans la minute qui suit c’est Maxime Raby, le compère de Mellot à l’USR Futsal, qui dévie parfaitement un coup-franc de Malyh dans le but du Kirghizistan (5-2). Les français se mettent à gérer le score. A moins de dix minutes du terme, sur un ballon anodin au point de corner Yamani récupère un ballon et sert Ben Haddou qui ne se fait pas prier pour s’offrir un doublé en crucifiant le portier blanc 6-2. Pris par l’euphorie, les tricolores commettent des fautes et le Kirghizistan obtient un jet a 9m. Alcaraz, jusque la impeccable, sort encore le grand jeu et arrête la tentative du pied. Le rythme du match retombe un peu jusqu’a 45 secondes du buzzer. Plus grand danger offensif, Ben Haddou intercepte un ballon et part en contre pour s’offrir un triplé, d’une frappe enveloppée dans le petit filet (7-2), score final.
Une nouvelle belle prestation de la sélection nationale AFF, qui doit continuer sa montée en puissance demain face à l’Italie (cup d’envoi 11h30), en espérant que son adversaire du jour domine la Norvège…
20141001_benhaddouAmine Ben Haddou, auteur d’un triplé.
Tu es le buteur désigné de l’équipe, pas trop de pression ?
Pression ? (rire) Tous les ingrédients sont réunis pour ne pas en avoir. Le groupe vit très bien ensemble et l’encadrement sportif fait tout pour.
En tant que pilier technique du groupe, qu’as-tu pensé des trois premiers adversaires de la France ?
Le plateau est plutôt homogène avec notamment 3equipes (France,  Norvège). La Tchéquie domine complètement le tournoi tactiquement et propose un jeu intéressant et efficace au-dessus de la moyenne.
Un mot sur le match du jour, avec des Kirghiz qui vous ont posé des problèmes une mi-temps ?
J’ai l’impression qu’on réagit lorsque nous sommes au pied du mur. Mais bon pour le santé cardiaque du staff on va essayer de faire le jeu lors du dernier match et ne pas réagir après une catastrophe.
Ton secret pour trouver la lucarne sur tes frappes, tu peux nous le donner ?
Un secret ? (rires) Mes coéquipiers me mettent dans les meilleures conditions sur le terrain, puis je réussi mes dribbles avec une frappe en sortie. Le reste je ne maîtrise pas (lol)!
20141001_vachaud-julienJulien Vachaud. Deux victoires en trois matches, fierté ou regrets qui dominent pour l’instant ?
Regrets lors du premier match contre la Norvège. Nous avons accroché la meilleur équipe et résultat des courses on finira 3eme ou 4eme du groupe (à  moins que les Norvégiens perdent contre le Kirghizistan).
Prends-tu du plaisir à jouer dans cette équipe et penses-tu qu’elle puisse mieux jouer encore que face aux tchèque ?
Oui c’est toujours une satisfaction d’être appelé en sélection. Nous éprouvons des difficultés à faire le jeu, même si notre qualité première est de mettre beaucoup d’envie en jouant les coups à fond.  Nous souhaitons que lors de la dernière journée le seul regret soit notre 2ème mi-temps face à la Norvège.
Comment expliques-tu ce mauvais départ comme contre la république tchèque ?
Surpris par l’intensité de jeux développé par les Tchèques néanmoins nous avons réussi à ne pas  nous écrouler et réussi à renverser la situation.
Ca fait quoi de jouer avec son frère en sélection ?
Grande fierté pour tous les deux de porter le maillot tricolore. Nous profitons de chaque instant passé ensemble mais surtout avec le groupe.