Vainqueur à l’issue de la séance des tirs au but 3-3 (4-3) la sélection nationale AFF réalise un véritable exploit face à la République Tchèque, favorite du tournoi. Après son revers initial, la France a prouvé qu’elle pouvait élever son niveau de jeu. Dans l’autre résultat du jour, l’Italie remporte un premier succès en dominant le Kirghizistan (4-2).

20141001_france_czech

Il était espéré il a eu lieu. Grandissime favorite sur le papier, surtout après la mauvaise deuxième période de la France face à la Norvège, la République Tchèque s’est fait surprendre par une formation tricolore entreprenante qui a su se surpasser.

République Tchèque – France 3-3 (3-2) TAB 3-4
Rep Tchèque : Netolický, Cieslar, Rott
France : Yamani (2), Ben Haddou

Match très appliqué des français qui ont été costauds, appliquant à la lettre les consignes en défendant proche de leur but, limitant un maximum les espaces. L’objectif est clair, obliger les Tchèques à se découvrir et jouer les contres a fond. Malgré ces bonnes intentions défensives, la France concède deux buts au cours des cinq premières minutes sur des détails qui ne pardonne pas a ce niveau (0-2). Réaction rapide, puisque dès la 7eme minute, Chakib Yamani, en position de pivot, passe devant son défenseur et trompe « martin mares » d’une jolie déviation (1-2). Deux minutes plus tard le même Yamani jouera de malchance et trompera son propre gardien de la tête suite a un corner (1-3). Les débats s’équilibrent et la défense de fer des Français ne laisse aucune ouverture aux attaques Tchèques qui concèdent même quelques contres. A la 15ème, suite a une frappe de Julien Vachaud, le gardien repousse dans les pieds de Ben Haddou en embuscade, qui ajuste le plat du pied pour permettre aux siens de revenir dans le match (3-2). Lle score ne bouge plus jusqu’à la mi-temps malgré une dernière occasion des Francais suite a une déviation acrobatique de Julien Vachaud, Youssef El Majdoub se retrouve seul devant le portier tchèque qui remporte ce duel.

team_france_futsal
La seconde période sera encore plus fermée avec deux équipes qui se craignent et se laissent très peu d’espaces.
A huit minutes de la fin du match ,le score n’ayant pas évolué, temps mort pour la France qui impose un pressing tout terrain suite au consignes de Martin et son staff. Une minute plus tard, la tactique s’avère payante avec un ballon dans la boîte, Mellot s’efface et sur une nouvelle déviation Chakib Yamani égalise (3-3). Les Tchèques n’y sont plus et se mettent à douter. La rencontre devient tendue car les deux équipes ont atteint les 5 fautes dans ces toutes dernières minutes. Le score ne bougera plus. Les 2 équipes se vont devoir se  départager aux TAB. Le capitaine Nicolas Vachaud prend ses responsabilités et convertit ce 1er penalty, d’ailleurs les 3 premiers frappeurs de chaque coté trouvent le chemin des filets. Au moment du 4ème tireur synonyme de mort subite, la République Tchèque tente un coup de poker en changeant le portier, ce qui ne déstabilisera pas Amine Ben Haddou, qui l’ajuste magnifiquement.
Le 4ème tireur Tchèque se retrouvait donc sous la pression puisqu’il n’avait plus le droit a l’échec. Pression accentuée par la France qui tente de prendre son adversaire à son propre jeu en remplaçant Sébastien Alcaraz par Michel Tedeschi dans les barres. C’est le coup gagnant, puisque le Flashmen, spécialiste des TAB, sort la parade du jour et permet aux Francais de sortir victorieux !

Très belle performance de la France avec une victoire au courage. Un succès mérité pour les tricolores qui ont affiché un état d’esprit de guerrier et un niveau de jeu incroyable.

Commentaires d’après match.

20141001_alcarazSébastien Alcaraz, gardien titulaire de la sélection nationale. Le groupe a bien réagi après la défaite initiale comment l’expliques-tu ?
Tout simplement les joueurs avait à cœur de se racheter et surtout de montrer qu’on était capable de rivaliser avec les grandes nations de futsal. On peut être fier de nous !!
Personnellement tu es devenu un cadre comment le vis tu ?
Chaque sélection me fait plaisir et porter le maillot national est un honneur.
Que manque t-il aux gardiens français pour devenir les meilleurs ?
Ils nous faut tout simplement plus d’entrainements spécifiques, qui pourraient nous aider à nous améliorer.
Il faut encore deux victoires tu y croit ?
Bien évidemment. Si sur ces deux derniers matches on parvient à rééditer la prestation d’aujourd’hui, j’ai entièrement confiance en nous pour pouvoir décrocher ces deux victoires !!

20141001_mellotChristopher Mellot, première cape en sélection nationale. Premier bilan de ses premiers pas en sélection nationale ?
C’est vraiment que du bonheur on a un super groupe où règne une super ambiance. Et sur le terrain, je prend la moindre minute qu’on me donne et j’essaie de faire au mieux pour aider l’équipe.
Quelles différences avec  les matches en clubs ou sélection régionale ?
Il y a vraiment rien à voir. Il y a un rythme de folie et il faut être a 200% tout le temps Les adversaires ont tous un vécu européen voir mondial, donc c’est dur de les suivre parfois.
Dur de s’intégrer dans cette équipe ?
Non c’est même très simple. Tout le monde est vraiment cool et les anciens nous parlent beaucoup pour que l »on se sente bien. C’est un vrai bonheur d’être ici avec eux. Au niveau personnel, ils nous enrichissent tactiquement.  J’espère que l’on va faire de grandes choses ensemble, allez les bleus (rires) !!!
Un mot sur ce bel exploit ?
C’est vraiment magique ce que l’on a fait. Je suis fier de nous. Nous avons mis de la rigueur, nous avons écouté les consignes et surtout avons mouiller le maillot comme jamais !

  •   
  •   
  •